Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

A Brive, une centaine de gilets jaunes ont échangé autour d'un verre ce dimanche

dimanche 30 décembre 2018 à 17:47 Par Delphine-Marion Boulle, France Bleu Limousin

Les Gilets Jaunes de Brive et des environs se sont donnés rendez-vous ce dimanche pour un apéritif. Objectif: réunir les différents groupes et échanger sur les actions à venir alors que la mobilisation a ralenti pendant cette période de fêtes de fin d'année.

Plus d'une centaine de Gilets Jaunes ont discuté et échangé autour d'un verre ce dimanche midi à Brive. Principal sujet de discussions: les actions prévues au mois de janvier.
Plus d'une centaine de Gilets Jaunes ont discuté et échangé autour d'un verre ce dimanche midi à Brive. Principal sujet de discussions: les actions prévues au mois de janvier. © Radio France - Delphine-Marion Boulle

Brive-la-Gaillarde, France

En Corrèze, une centaine de gilets jaunes a répondu présent ce dimanche pour un apéritif sous le marché couvert de Brive. Des membres de différents groupes de Brive et des environs ont échangé autour d'un verre durant plusieurs heures. Objectif, se remobiliser et discuter des prochaines actions après les fêtes de fin d'année. 

La diversité du mouvement toujours au rendez-vous

Il ne fait pas plus de 2° ce dimanche sous le marché couvert de Brive, mais les gilets jaunes ont tout prévu. Ils sont plus d'une centaine a avoir répondu présent. Chacun a amené de quoi manger ou boire. Sur les tables des bouteilles de vins, de sodas, des huîtres, des chips et autres gâteaux apéritif. Autour des tables de jeunes actifs, des retraités, des intérimaires, des familles. Adem, constate assez satisfait que la diversité du mouvement est toujours là malgré le calme des fêtes de fin d'année. "Il y a des artisans, des commerçants. Là, je vois un avocat, il y aussi des profs. Il y a des gens de droite, comme de gauche."

S'organiser pour remobiliser après les fêtes de fin d'années 

Des gilets jaunes issus de tous les ronds-points. Cathy vient de Terrasson près de la Dordogne et à côté d'elle Mélissa vient du rond-point de Moulène sur la commune de Malemort. Toutes deux viennent pour échanger avec d'autres gilets jaunes comme l'explique Mélissa. "C'est l'occasion d'échanger avec ceux de Cana, ceux d'autres ronds points. Ici on va voir ce que l'on va pouvoir faire à partir du 2 janvier. On va étudier, trouver des idées pour des actions qui n'embêtent pas les gens." précise-t-elle tout en constatant qu'avec l'arrivée de l'hiver et des fêtes de fin d'année la mobilisation a faibli. "On voit que certains sont partis pendant les fêtes parce que c'était prévu. Et puis, ils reviennent, ils prennent des nouvelles". 

La braise est encore bien rouge - Pascal 

Pascal reconnaît aussi l'affaiblissement de la mobilisation mais pour lui, le fer est encore chaud. "La braise est encore bien rouge ! Donc, j'espère que les gens vont de nouveau se mobiliser après les fêtes et vont défendre nos droits". Lui a décidé de poursuivre, intérimaire il reconnaît avoir des horaires souples, et il l'assure : il enfilera le gilet jaune dès la sortie du travail. 

Adem, comme beaucoup d'autres ce dimanche, en est sûr, si le mouvement a ralenti il est loin d'être terminé. "Le mouvement ne s'est pas arrêté, le mouvement continuera dès la rentrée" affirme-t-il avant de conclure : "C'est une certitude !"