Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement
Dossier : Le centre d'enfouissement des déchets nucléaires de Bure dans la Meuse

A Bure, une journée portes ouvertes pour rassurer les visiteurs sur le site d'enfouissement de déchets nucléaires

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

L'Andra, l'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs, ouvrait les portes du futur site d'enfouissement des déchets nucléaires à Bure ce dimanche 15 septembre. L'exposition expliquait le projet aux visiteurs, notamment dans le but de rassurer autour de ce sujet polémique.

Un salarié de l'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs présente les fûts en acier qui contiendront les déchets nucléaires les plus radioactifs.
Un salarié de l'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs présente les fûts en acier qui contiendront les déchets nucléaires les plus radioactifs. © Radio France - Guillemette Franquet

Bure, France

Une 18e journée portes ouvertes était organisée ce dimanche 15 septembre pour permettre à tous de venir découvrir le projet meusien du site de Bure.

C'est ce projet, polémique, que l'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra) présentait sous forme d'un parcours

Un parcours pour visiteurs de tous bords

Le visiteur est invité à une visite en réalité virtuelle des futures galeries souterraines, à se pencher sur une maquette du funiculaire qui descendra les déchets dans le sous-sol et à étudier du regard des prototypes de contenants des déchets, sous forme de blocs de béton armé ou de fûts en métal.

Une cinquantaine de salariés de l'Andra accompagnent les visiteurs. Parmi ces derniers, beaucoup de salariés ou de proches de personnes travaillant dans le nucléaire. 

Certains sont venus car ils sont inquiets, comme Sylvie qui habite Jarny : "Je suis venue m'informer pour me rassurer. Ça permet de mettre de côté tout ça, de savoir un peu mieux de quoi on parle. Je suis tout à fait rassurée."

Le site est toujours en construction 

Pour le moment, seul le laboratoire souterrain existe pour développer le projet de stockage. Le site d'enfouissement de déchets nucléaires à Bure est toujours en phase de construction. 

Ce n'est qu'en 2035, au plus tôt, que jusqu'à 85 000 m3 de déchets radioactifs pourraient arriver et être stockés à 500 mètres sous terre à Bure

La frise chronologique des étapes à venir du projet. - Radio France
La frise chronologique des étapes à venir du projet. © Radio France - Guillemette Franquet

Les opposants étaient absents de la journée portes ouvertes, mais ils appellent les 20 et 21 septembre à manifester à Montiers-sur-Saulx, près de Bure, pour dire une fois de plus leur opposition au projet.

Choix de la station

France Bleu