Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Une nouvelle boutique propose du "cannabis light" à Cagnes-sur-mer

-
Par , France Bleu Azur, France Bleu

Après Antibes, Nice, Cannes, Mandelieu-La-Napoule, une nouvelle boutique vient d'ouvrir sur la Côte d'Azur spécialisée dans le "cannabis light" à Cagnes-sur-mer. La substance n'est pas psychoactive, les produits sont vendus pour leurs vertus apaisantes, mais ne font pas l'unanimité.

Des produits cosmétiques à base de cannabis- photo illustration
Des produits cosmétiques à base de cannabis- photo illustration © Maxppp - Jens Kalaene

Cagnes-sur-Mer, France

Ces boutiques fleurissent dans notre département qui proposent des produits à base de CBD ou cannabidiol, une molécule issue du cannabis qui contient un très faible taux de THC (moins de 0,2%). Ces produits à base de sont commercialisés sous forme d'infusions, d'huiles essentielles, de cosmétiques, de liquide à vapoter, etc. Les boutiques sont légales, mais pas toujours bien vues des habitants du quartier, des élus ou de la médecine. Dernier exemple en date à Cagnes-sur-mer où un  magasin vient d'ouvrir à quelques centaines de mètres des lycées Renoir et Escoffier.  

Reportage

"On se sent plus calme, mais rien à voir avec la défonce".

Le cannabidiol est souvent présenté comme un produit qui apaise, soulage les insomnies, les douleurs ou les migraines, la clientèle visée officiellement par ces boutiques : les plus de 50 ans. Rémi et Flavio, 21 ans, viennent se renseigner dans la boutique de Cagnes, ils ont déjà testé le CBD sous forme de fleur, dans des cigarettes en Italie : 

"Ça calme un peu et ça attaque pas directement le cerveau, sans effet psychotrope on n'a pas cette sensation de défonce, ça détend un peu les muscles. Des amis à nous ont arrêté le cannabis et sont passés au CBD pour ne plus être dans l'illégalité, ils consomment moins de cannabis". 

Les jeunes ont entendu parler du CBD

La maire de Cagnes se sent démuni 

Louis Nègre, maire de Cagnes-sur-mer, dit avoir cette boutique, sans en avoir eu vent précédemment. : "je ne suis pas favorable au principe alors qu'on lutte contre le trafic de cannabis, quel message on envoie, en ouvrant ce genre de boutique, près des lycées. Pour autant, nous sommes dans un état de droit et la préfecture n'a pas autorité pour faire fermer un magasin de ce genre, mais je demande à ce qu'un contrôle des autorités judiciaires strict soit appliqué."

La ministre de la Santé, hostile à ces commerces, a promis de légiférer et une mission parlementaire a été créée dédiée aux usages du cannabis en France. La maire de Vence, Catherine Le Lan avait, elle, pris un arrêté préventif en juillet 2018 pour éviter l'implantation d'une boutique à proximité du lycée Matisse. 

Le monde médical se veut prudent

Faredj Cherikh est psychiatre addictologue au CHU de Nice, il se veut prudent sur ces produits : "c'est une voie de recherche intéressante mais on n'a pas un niveau de preuve assez important pour se prononcer sur les effets du cannabidiol, des recherches vont continuer sur la douleur, l'usage pour les soins palliatifs, mais pour l'instant il n'existe pas de preuve scientifique.

Certains psychiatres parlent eux d'effets antalgiques bénéfiques. La vente de produits à base de cannabinoïdes est autorisée en Espagne, en Allemagne, en  Suisse, au Royaume-Uni, ou dans les pays du nord de l'Europe. 

Choix de la station

France Bleu