Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le dilemme des futurs mariés creusois en plein déconfinement : maintenir ou reporter le jour J ?

-
Par , France Bleu Creuse, France Bleu

Ils avaient prévu de se marier en 2020 mais ont dû décaler à 2021, puis 2022 : certains couples creusois préfèrent attendre la fin de l'épidémie pour se dire oui. D'autres profitent des annonces du déconfinement pour organiser une fête jusqu'au bout de la nuit.

Les salles peuvent rouvrir le 19 mai avec une jauge.
Les salles peuvent rouvrir le 19 mai avec une jauge. © Maxppp - Alexandre MARCHI

C'est bientôt le retour du champagne et des grands discours. Les amoureux vont pouvoir se passer la bague au doigt sans être limités à six invités. Selon l'Union des professionnels de l’événementiel, les salles de mariage pourront rouvrir avec un calendrier en trois temps. A partir du 19 mai, les fêtes seront autorisées avec une jauge de 35%, mais les repas se feront dehors. Dès le 9 juin, on pourra dîner à l'intérieur dans une salle à moitié vide. La levée de toutes les restrictions est prévue le 30 juin.

"On n'a même pas acheté les alliances"

Ces annonces ont pris de court certains couples qui avaient déjà prévu de reporter leur mariage à cause du coronavirus. C'est le cas de Yoann et Charline, censés se marier en juin l'année dernière avec une petite centaine d'invités. Les deux Guérétois ont repoussé à cette année et ils décalent une nouvelle fois en 2022 ! L'annonce du déconfinement est arrivée trop tard : "Le délai est court, parce qu'on devait se marier le 12 juin", explique Yoann. "Après c'est facile, on n'avait rien prévu, même pas les alliances !" rigole Charline.

Charline et Yoann se diront oui à l'église l'an prochain à la mairie cette année !
Charline et Yoann se diront oui à l'église l'an prochain à la mairie cette année ! © Radio France - Marie-Jeanne Delepaul

Ils ne verront le prêtre que dans un an mais passeront devant madame le maire dans un mois, pour une petite cérémonie civile : "On sera dix ou quinze, pour officialiser, et on fera la fête l'année prochaine." Ils le prennent avec le sourire, surtout que ce mariage était un pari pour ce couple ensemble depuis quinze ans confie Charline : "Je voulais perdre des kilos mais il me fallait une motivation. Il m'avait dit "si tu en perds trente, je t'épouse". Je les ai perdus mais le problème c'est que je les ai repris pendant le confinement !"

ECOUTEZ - Yoann et Charline se disent oui à la mairie cette année, à l'église l'an prochain

"On a hâte de faire la fête"

Jérôme et Géraldine vont quant à eux se dire oui fin juillet à Naillat. "Le jour J va enfin arriver ! On est ravis, après presque deux ans de préparation et des soubresauts." Ils ont prévu 35 invités, tous vaccinés. D'ici là, toutes les restrictions devraient être levées, y compris le couvre-feu, mais ils ont choisi de réserver un gîte pour être sûrs de danser jusqu'au bout de la nuit : "On a envie de se retrouver avec la famille et les amis et de bien profiter !"

ECOUTEZ - Géraldine se marie fin juillet !

"On ne veut pas se marier avec le masque"

Pour Annabelle et Gabriel, le mariage ce sera l'année prochaine. Normalement, ils devaient se dire oui l'été dernier mais ils viennent de reporter pour la deuxième fois. L'annonce du déconfinement n'a rien changé, souligne Gabriel : "Le coronavirus est encore trop dans la tête des gens, on ne peut pas se toucher, pas s'embrasser... Si c'est pour se marier avec le masque, non merci !" Son beau-frère et sa belle-sœur sont dans le même cas ; eux aussi préfèrent décaler à l'an prochain. "J'espère qu'elle voudra toujours d'ici là !" plaisante Gabriel.

ECOUTEZ - Reporter ou pas reporter ? Telle est la question

Choix de la station

À venir dansDanssecondess