Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

A Châteauroux, près de 300 personnes ont marché contre les violences sexistes et sexuelles

-
Par , France Bleu Berry

Près de 300 personnes dans les rues de Châteauroux ce samedi 23 novembre pour manifester contre les violences sexistes et sexuelles : un record dans l'Indre selon les associations.

La marche contre les violences faites aux femmes a eu un succès inédit dans l'Indre
La marche contre les violences faites aux femmes a eu un succès inédit dans l'Indre © Radio France - Elodie Rabelle

Châteauroux, France

Ce samedi 23 novembre, à la tête du cortège de Châteauroux, se trouvait Olivia Jean du Collectif Nous Toutes dans l'Indre. Elle se réjouit de voir autant de monde rassemblés. Derrière elle, 300 personnes marchent contre les violences sexistes et sexuelles : 

"On n'a jamais vu ça dans l'Indre, c'est génial pour les droits des femmes !" 

Dans les rangs beaucoup de femmes, dont certaines ont été victimes de leur conjoint ou ex conjoint, c'est le cas de Capucine, 24 ans : "Avec mes amies, nous avons été victimes de violences de la part de nos ex, on a reçu des coups, moi j'ai été agressée sexuellement. Je veux que la Justice agisse plus vite, pour ma part mon ancien compagnon n'a jamais été puni, pour lui, ce n'est pas grave ce qu'il m'a fait."   

Il y avait des hommes aussi, comme Maxime, 21 ans, un ruban violet autour du bras, en signe de solidarité : "Bien sûr que je suis solidaire, ces violences que subissent les femmes au quotidien... c'est non, quoi. Il faut dire Stop !"  

Non aux violences sexistes et sexuelles ... Mais oui aux actions concrètes

Olivia Jean plaide pour plus de mesures effectives immédiatement "les associations féministes répètent sans arrêt ce qu'il faut faire, sur l'accueil des victimes, leur suivi, les moyens qu'il faut débloquer, mais on ne voit rien... et toujours aucun mot d'Emmanuel Macron !". 

Depuis le début de l'année 137 féminicides ont été recensés... les noms ont été énumérés sur la Place de la République. La marche contre les violences faites aux femmes s'est conclue par le chant d'une sirène qui a retentit sur le parvis de la mairie : une façon de montrer qu'il y a urgence à agir. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu