Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

À cheval sur la Mayenne, un hippodrome ouvert au public

-
Par , France Bleu Mayenne

Le 11 juillet dernier, la préfecture a autorisé les hippodromes à organiser des courses sous condition : elles doivent se dérouler à huis clos. Dans les départements limitrophes, les spectateurs peuvent assister aux spectacles. C'est le cas de l'hippodrome du Pertre, à cheval sur la Mayenne.

Image d'illustration.
Image d'illustration. © Radio France - Yann Lastennet

En raison de la situation sanitaire, les hippodromes mayennais organisent des courses mais ils ne peuvent pas accueillir du public. La préfecture a pris cette décision le 11 juillet dernier. Ce n'est pas le cas dans les départements limitrophes.

Un obstacle, symbole de la frontière

L'hippodrome du Pertre se situe à cheval entre l'Ille-et-Vilaine et la Mayenne. Les tribunes et la majeure partie du terrain se situent dans le 35. L'infrastructure est administrativement rattachée à l'Ille-et-Vilaine. Elle peut donc ouvrir ses portes aux spectateurs.

Pourtant, une petite partie de la piste déborde du côté mayennais. La frontière est symbolisée par un talus breton, un obstacle utilisé dans les courses hippiques. "Les jockeys qui le franchissent ont d'ailleurs une expression, explique Philippe Foucher, directeur de la Fédération des courses hippiques Anjou-Maine Centre-Ouest. Ils disent qu'ils entrent en Mayenne, ou qu'ils en sortent, mais toujours en sautant."

À l'origine, il y avait un hippodrome à Senonnes et un autre à Pouancé, qui se trouve dans le Maine-et-Loire - Daniel Théard, président de la Société des Courses de Senonnes.

Un autre hippodrome est à cheval entre deux départements : celui de Senonnes. L'hippodrome dépend de la Mayenne : les tribunes et la plus grande partie de l'infrastructure s'y trouvent. Le public ne peut donc pas assister aux courses. Une petite partie de la piste se situe de l'autre côté du ruisseau des Senonettes, qui délimite la Mayenne du Maine-et-Loire.

"À l'origine, il y avait un hippodrome à Senonnes et un autre à Pouancé, qui se trouve dans le Maine-et-Loire, explique Daniel Théard, président de la Société des Courses de Senonnes. Ils ont fusionné dans les années 60, pour créer une plus grosse structure."

Pour Daniel Théard, la décision de la préfecture est compréhensible mais frustrante. "Il y a des hippodromes dans le Maine-et-Loire qui peuvent accueillir jusqu'à 5.000 spectateurs. C'est le cas de celui de Segré, qui se trouve seulement à une vingtaine de kilomètres. C'est surtout difficile pour nos bénévoles. Quand ils organisent des courses, ce qu'ils attendent, c'est de voir le public et de partager leur plaisir."

A LIRE AUSSI : "Covid-19 : le public n'est toujours pas autorisé à assister aux courses hippiques en Mayenne"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess