Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

À Crolles, le couvre-feu n'a "pas vraiment changé les habitudes"

-
Par , France Bleu Isère

Toute l'Isère est désormais concernée par le couvre-feu. A 21 heures, samedi 24 octobre, les rues des villes, villages, hameaux, se sont vidées. À Crolles, dans le Grésivaudan, la soirée des habitants n'a pas été bouleversée par cette mesure.

Un panneau rappelle les horaires de couvre-feu dans le centre-ville de Crolles, en Isère.
Un panneau rappelle les horaires de couvre-feu dans le centre-ville de Crolles, en Isère. © Radio France - Camille Huppenoire

Ce samedi 24 octobre, à 21 heures, Jean était chez lui, dans un quartier résidentiel de Crolles. Il n'a même pas passé le nez par la fenêtre pour observer les rues sous couvre-feu. "Il y avait un match de rugby à la télé, voilà ce que j'ai fait de ma soirée" s'amuse-t-il. "Le soir, le couvre-feu n'a pas vraiment changé mes habitudes. Elles ont plutôt changé en journée" explique ce retraité qui évite désormais les cinémas ou les supermarchés aux heures d'affluence. Christian, Sandra, Séverine...la plupart des habitants rencontrés ce dimanche à Crolles se sont bien accommodés d'un couvre-feu qui ne bouleverse pas leur organisation en soirée. 

"Je préfère le soir pour le restaurant mais là c'est mort" - Patrick, habitant de Crolles

Patrick, lui, est un peu déçu. Il vit à Crolles depuis presque 60 ans et il a ses petites habitudes, surtout le samedi : café à la Brasserie du Village le soir, puis il file au restaurant, souvent sa pizzeria préférée. Elle ferme désormais à 20 heures 30, trop tôt pour lui. "Le petit restaurant, c'est mon petit plaisir. Maintenant je le ferai à midi. Je préfère le soir, mais là c'est mort." Le maire Philippe Lorimier, favorable au couvre-feu, a également un petit regret concernant les restaurants. "[La fermeture] à 21 heures, ce n'est pas évident. 22 heures, ça laisserait plus de possibilités. Là, on est sur un temps relativement contraint."

Le restaurant La Maison Haute à Crolles ferme temporairement en raison du couvre-feu.
Le restaurant La Maison Haute à Crolles ferme temporairement en raison du couvre-feu. © Radio France - Camille Huppenoire

Place de l'église, un restaurant indique qu'il ne peut ouvrir tant que le couvre-feu sera en place. Béatrice, qui vit en face de l'établissement, en est un peu attristée. Elle était habituée à entendre les bruits du restaurant le soir. "Il n'y aura plus les bonnes odeurs, parce que c'est un très bon petit restaurant. De mon salon, on voyait les lumières, que ça s'agitait, qu'il y avait de la vie. C'était bizarre de penser qu'à 21 heures, on était tous à l'intérieur. Mais comme c'est presque l'hiver, c'est un peu moins grave." Si la mesure dure dans le temps, Béatrice craint que le silence ne devienne "pesant" dans les rues de Crolles.

Le maire de Crolles encourage l'activité en journée, comme le marché du dimanche matin.
Le maire de Crolles encourage l'activité en journée, comme le marché du dimanche matin. © Radio France - Camille Huppenoire
Choix de la station

À venir dansDanssecondess