Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A Deauville, rencontre entre l'équipe de France de para-dressage et la secrétaire d'Etat Sophie Cluzel

-
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

La secrétaire d'Etat au Premier ministre en charge des personnes handicapées, Sophie Cluzel, était à Deauville ce samedi 29 mai. D'abord en visite aux Franciscaines, elle s'est ensuite rendue au Pôle international du cheval Deauville-Longines, où s’entraîne l'équipe de France de para-dressage.

Sophie Cluzel, secrétaire d'Etat en charge des personnes handicapées, aux côtés de l'équipe de France de para-dressage.
Sophie Cluzel, secrétaire d'Etat en charge des personnes handicapées, aux côtés de l'équipe de France de para-dressage. © Radio France - Léa Dubost

Les athlètes de l'équipe de France de para-dressage s'entraînent tout le week-end à Deauville (Calvados), pour être sélectionnés aux Jeux paralympiques de Tokyo cet été. La secrétaire d'Etat au Premier ministre en charge des personnes handicapées, Sophie Cluzel, est venue les rencontrer ce samedi 29 mai. 

La visite a commencé dans le nouveau lieu culturel Les Franciscaines. Les athlètes paralympiques ont eu l'occasion de se présenter, d'échanger avec la secrétaire d'Etat, mais aussi avec six jeunes de l'association "Les Nids", qui accompagne des enfants en difficulté. Tout le monde s'est ensuite rendu au Pôle international du cheval, pour une démonstration de dressage

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Échanger sur une discipline méconnue 

Sophie Cluzel déambule entre les différents boxes. On aperçoit son sourire, sous son masque transparent, quand elle discute avec Chiara Zenati, cavalière de 18 ans dans l'équipe de France de para-dressage. 

"Je suis hémiplégique côté droit, j'ai eu un AVC plus jeune, donc je monte avec une seule main. Je me suis habituée, et le cheval aussi. On trouve un terrain d'entente", explique la jeune femme à la secrétaire d'Etat. 

Dans le box d'à côté, Céline Gerny présente sa jument Rhapsodie. Cette athlète de para-dressage est en fauteuil roulant depuis un accident d'équitation. "Pour moi, échanger sur le handicap et le sport, c'est très important. Car le para-dressage est une discipline méconnue, mais c'est aussi pour prouver aux enfants que tout est possible", raconte-t-elle.

La cavalière de para-dressage de l'équipe de France Céline Gerny et sa jument Rhapsodie dans son box à Deauville.
La cavalière de para-dressage de l'équipe de France Céline Gerny et sa jument Rhapsodie dans son box à Deauville. © Radio France - Léa Dubost

Les jeux paralympiques en ligne de mire

Si le thème de la visite de la secrétaire d'Etat à Deauville est l'accès au sport, Sophie Cluzel a insisté sur l'importance des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 dans l'inclusion

"Des personnes en situation de handicap vont être bénévoles lors de l'accueil des Jeux olympiques, ils sont actuellement en train d'être formés, ça va être une très belle fête. L'inclusion est un véritable sujet de société", ajoute Sophie Cluzel. 

L'équipe de France de para-dressage compte également sur ces Jeux pour faire connaître cette discipline. Mais avant Paris 2024, les athlètes espèrent bien aller à Tokyo cet été, les sélections se terminent le mois prochain

Choix de la station

À venir dansDanssecondess