Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dijon : élèves, parents et professeurs n'ont pas envie de durcir les règles sanitaires à l’école

-
Par , , France Bleu Bourgogne

Va-t-on devoir fermer de nouveau les écoles ou les cantines ? Les mauvais chiffres de l'épidémie font craindre un nouveau confinement, en tout cas un durcissement des règles déjà en vigueur. Et vous, qu'en pensez-vous ?

Tajou, Lucas et Axel doivent porter le masque à l'ecole, et ont le sentiment de faire déjà beaucoup d'efforts
Tajou, Lucas et Axel doivent porter le masque à l'ecole, et ont le sentiment de faire déjà beaucoup d'efforts © Radio France - Olivier Estran

Faut-il tous rester à la maison pour freiner l'épidémie de Covid-19 ?  On va être fixé jeudi soir avec les déclarations de Jean Castex, le Premier ministre. Visiblement le couvre feu ne suffit pas, et la menace d'un nouveau confinement nous pend au nez. Alors faut-il durcir les règles sanitaires, fermer les cantines scolaires, voire les écoles ?   

Le port du masque est obligatoire dès l'âge de six ans depuis début novembre. Chrystelle est maman d’élève, elle intervient aussi pour donner des cours de musique dans différentes écoles de l'agglomération de Dijon. Pour elle on peut difficilement faire mieux, "je trouve le protocole satisfaisant", explique-t-elle.

Pour Chrystelle, le problème ne se situe pas à l'école

Revivre un confinement, rester à la maison ? Axel est en cours élémentaire à l’école Jean-Jaurès de Dijon, ça ne lui déplairait pas forcement : "_ce sera peut-être un peu mieux l'école à la maison, tu fais les devoirs à la maison et tu n'as pas le masqu_e".

Rester à la maison ? Axel pèse le pour et le contre

Autre piste possible, fermer les cantines et demander aux élèves d'apporter leur repas. Ils mangeraient alors à leur bureau, sans se mélanger à leurs camarades. Une solution qui ne plait pas vraiment à Patrick Geantot, principal  du collège Clos-de-Pouilly, à Dijon : "matériellement ce n'est pas faisable", explique-t-il.

La cantine en classe, une solution pas idéale

Et dans les lycées alors ? les classes restent coupées en deux . Une semaine en classe face aux profs et une semaine en cours à la maison. Yann Rousset est le secrétaire du syndicat SGEN-CFDT en Côte-d'Or et professeur de sciences naturelles. Dans son lycée Hippolyte Fontaine de Dijon, il a le sentiment très net que cela a permis de freiner l'épidémie. Plus beaucoup d'absences, alors il n'a pas envie de se couper de ses élèves : "il est vrai que les enfants ont besoin à l'école, il y a des élèves quand ils sont chez eux, ils ne font rien (...). Le confinement n'est pas une bonne chose d'un point de vue pédagogique".

Quant ils sont chez eux certains lycéens décrochent totalement

Ce jeudi soir à 18 heures, le ministre de l’Éducation sera aux cotés du Premier ministre pour détailler d’éventuelles nouvelles mesures. Ce sera à suivre sur francebleu.fr et France Bleu Bourgogne.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess