Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

VIDÉO - Ils étaient chômeurs, ils vont devenir boulangers grâce à l'école Thierry-Marx à Dijon

lundi 5 mars 2018 à 18:45 Par Thomas Nougaillon, France Bleu Auxerre et France Bleu Bourgogne

C'est ce mardi matin à 6h30 que les 10 stagiaires de l'école Thierry-Marx, fraîchement inaugurée à la Fontaine-d'Ouche à Dijon (Côte-d'Or), ont débuté leurs tout premiers cours. Deux mois de formation, trois semaines chez un patron et normalement au bout 90% d'entre eux retrouveront un emploi.

La première promotion Dijonnaise de l'école Thierry Marx
La première promotion Dijonnaise de l'école Thierry Marx © Radio France - Thomas Nougaillon

21000 Dijon, France

« Cuisine Mode d’Emploi(s) », c'est le tout nouveau centre de formation ouvert ce lundi quartier Fontaine-d'Ouche à Dijon (Côte-d'Or). C'est Thierry Marx qui a lancé ce concept en 2012, pour le chef étoilé, sociétaire de l'émission Top Chef, c'est la sixième école en France. A Dijon, chaque année 50 stagiaires, des demandeurs d’emploi, des bénéficiaires du RSA ou encore des personnes sous la main de la justice viendront suivre des cours de boulangerie ou de snacking

Les stagiaires comme Radouane se sont vus remettre leur tenue de stagiaires - Radio France
Les stagiaires comme Radouane se sont vus remettre leur tenue de stagiaires © Radio France - Thomas Nougaillon

Les 10 premières personnes ont été accueillies ce lundi. Mais c'est à partir de ce mardi, que ces stagiaires  rentrent dans le vif du sujet avec, dès 6h30 du matin, le début d'un marathon : huit semaines de cours et trois semaines de stage chez un patron. Ce cursus, gratuit, permettrait à 90% des élèves de retrouver un emploi.   

Radouane pose avec sa tenue de stagiaire-boulanger - Radio France
Radouane pose avec sa tenue de stagiaire-boulanger © Radio France - Thomas Nougaillon

Radouane, 38 ans, est chômeur depuis un an. Qu'est-ce qui le motive dans cette très exigeante formation?  "C'est un métier que j'adore, que je voulais déjà faire en étant petit!" s'enthousiasme le jeune homme. "Le problème c'est qu'en grandissant j'ai fait autre chose et cette formation me permet de réaliser mon rêve de gosse! J'ai la niaque, j'ai vraiment envie de faire cette formation !

Radouane, 38 ans, est chômeur depuis un an. Il est très motivé par cette formation! Devenir boulanger c'est son rêve de gosse.

Pierre Chouteau, l'un des formateurs, il vient de Paris pour épauler l'équipe Dijonnaise, il restera trois semaines - Radio France
Pierre Chouteau, l'un des formateurs, il vient de Paris pour épauler l'équipe Dijonnaise, il restera trois semaines © Radio France - Thomas Nougaillon

Mais attention, les règles sont très strictes au sein de l'école Thierry-Marx : le moindre retard, la moindre absence peuvent donnent lieu à un avertissement. Et si cela se reproduit, c'est la porte. Pierre Chouteau, l'un des formateurs. "On explique bien les règles au début, ensuite, chacun prend ses responsabilités. Mais c'est vrai qu'en deux mois on ne tolère aucune absence parce qu'un jour de formation perdu c'est automatiquement un retard pris pour les élèves absents et surtout pour les autres". 

Cela n'inquiète pas Radouane. "Pour moi cela ne sera pas trop dur, j'ai travaillé de nuit, j'ai fait agent magasinier, bûcheron, j'ai travaillé dans une entreprise où je ne faisais que du travail de nuit, donc pour moi, c'est cool !

Nous avons visité l'école pour vous!

Céline Quinquenel, la Directrice de l'école - Radio France
Céline Quinquenel, la Directrice de l'école © Radio France - Thomas Nougaillon

L'aménagement du local a coûté un peu plus de 420 000 euros dont 120 000 euros venus de l'État, de la Région et du Grand Dijon. Le budget annuel de l'école est d'environ 250 000 euros. L'école  « Cuisine Mode d’Emploi(s) » de Dijon se trouve au centre commercial Fontaine-d'Ouche, tout près du bar "La Fontaine". Pour l'intégrer vous devez être majeurs, être inscrits à Pôle emploi, avoir un véritable projet professionnel et une grande motivation.