Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dijon : le succès d'une collecte en ligne pour sauver un bar de quartier

-
Par , France Bleu Bourgogne

On ne peut plus aller boire un coup au bistrot alors, à Dijon, des habitants se mobilisent pour sauver leur bar favori. Le "Chez Nous " a besoin d'un gros coup de pouce financier pour ne pas sombrer. En quelques jours, la cagnotte lancée sur internet a rencontré un succès fulgurant.

Le "Chez Nous" a besoin de 21 mille euros pour passer l'hiver
Le "Chez Nous" a besoin de 21 mille euros pour passer l'hiver © Radio France - Olivier Estran

"Ça fait bizarre de voir nos volets fermés, habituellement le bar n'a pas ce visage." Camille, une des co-gérantes du "Chez Nous" a le cœur lourd en s'arrêtant devant son établissement. Comme toutes les brasseries et bistrots du quartier des Halles, le "Chez Nous" est en sommeil, mais le nouveau confinement pourrait lui être fatal.

"On vient de percevoir près de 2.000 euros d'aides de l'état, explique Camille, c'est bien , mais ce n'est pas suffisant. Sans compter les salaires, nous devons sortir 5.000 euros de charges par mois, entre le loyer, les assurances, les coûts sociaux et les abonnements gaz et électricité. On est en train de manger notre trésorerie. On ne pourra pas tenir trois mois."

Voila pourquoi le "Chez Nous" a besoin de 21.000 euros..

Voila pourquoi ce bar a ouvert mercredi 18 novembre une cagnotte en ligne dans l'espoir de réunir 21.000 euros, montant  indispensable pour passer l'hiver. En cinq jours le succès est fulgurant: Le "Chez Nous " a déjà réuni plus de la moitié de cette somme !

"Ce sont nos habitués qui nous ont demandé d'organiser cette collecte, sourit Camille, ce n'est pas notre idée au départ. Je ne suis pas surprise par ce succès, on a un fort réseau. Des gens qui viennent depuis 40 ans, des gens qui nous aiment. Certains ont donné 5 euros, d'autres 300. Nos clients savent qu'ici c'est difficile, car on a des tarifs très bas et que l'on souhaite garder ce mode de fonctionnement là. J’espère que ça ne va pas retomber. Les gens qui viennent ici comptent sur nous et nous, on compte sur eux, c'est chouette."

Et voila pourquoi il pourrait bien réussir..

Un café offert ou l'apéro à vie ?

"Ça nous manque cette vie qui n'est plus là. Ne plus pouvoir mettre dix personnes à une grande table, trinquer ensemble , danser..." regrette Camille "Alors, on promet des contreparties pour tous les donateurs le jour où les choses normales reprendront leurs cours. On promet un café gratuit pour ceux qui auront donné cinq euros, un an d'apéro (à raison d'un verre par jour) pour ceux qui ont donné 300 euros, et si quelqu'un nous offre 1500 euros, il ou elle aura sa photo encadrée, apéro à vie et on met en marche la boule à facettes."

Tout le détail de cette collecte se trouve sur ce site. On a hâte de retrouver les sourires et la chaleur humaine de nos bars de quartiers. On a pas envie que l'hiver les emporte.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess