Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dijon : les associations préparent déja leur rentrée

-
Par , France Bleu Bourgogne

Le dimanche 12 septembre, ce sera le Grand Dej' à Dijon. Le forum de rentrée qui réunit 280 associations en tous genres pour toute la métropole. Un moment important pour retrouver des adhérents après une année blanche

Le Grand Déj' en 2018 au Lac kir
Le Grand Déj' en 2018 au Lac kir © Radio France - Stéphanie Perenon

Et vous, est-ce que vous avez retrouvé votre club de sport, de danse, de théâtre ou de musique ? Bref, est ce que les associations que vous fréquentez ont repris vie ?  Tout le monde a vécu une année blanche ou presque. Pas de rencontres associatives depuis près d'un an. Alors pour se regonfler le moral, notez la date suivante sur votre agenda : le 12 septembre ce sera le "Grand Dej' " de la métropole de Dijon. Autrement dit le forum des associations qui réunit chaque année 280 structures. 

Si on vous en parle aujourd'hui, c'est parce que les associations doivent s'inscrire dés maintenant. Floriane Davin travaille pour la fédération régionale des MJC de Bourgogne-Franche-Comté. C'est elle qui reçoit les dossiers "On a déjà reçu 50 demandes en trois jours, cela traduit une envie forte de se retrouver. On sait que cela n'a pas été facile pour les petites structures de maintenir une activité."

Les organisateurs du futur Grand Déj'
Les organisateurs du futur Grand Déj' © Radio France - Olivier Estran

Chaque association a tenté a sa manière de passer le mauvais cap. Olivier Py est le président de l'ASPTT Aïkido, basé à Saint-Apollinaire. Impossible pour les 30 adhérents de se retrouver en salle, et encore moins de pratiquer leur art martial, sport de contact alors il a fallu ruser pour ne perdre personne en route "On a profité de chaque créneau possible, on s'est retrouvé en extérieur , et on a maintenu des rendez-vous entre adhérents au delà de la pratique sportive pour ne pas perdre de liens" explique ce passionné.

Les associations d'entraide font le plein

Sur toute l'agglomération dijonnaise, 200 associations ont "disparu des écrans radars". C'est le sentiment de la maison des associations. Cela ne veut pas dire qu'elles sont mortes, mais qu'elles n'ont quasiment eu aucune activité cette année. A l'inverse, il y a un secteur  qui a le vent en poupe. Les associations d'entraide font le plein de bénévoles. La pandémie nous a visiblement donné envie d'être solidaire des plus fragiles.  Sylvie Gardel-Jardot dirige l'association "Beaune et ailleurs..." une association qui propose des coups de main en tous genres.  Que ce soit de l'aide aux devoirs ou faire les courses pour les personnes âgées. Cette association est maintenant basée sur la métropole dijonnaise et la crise sanitaire lui amène un joli succès "J'ai 47 bénévoles en plus" s'enthousiasme-t-elle.

Sylvie Gardel-Jadot ne loupera pas le rendez-vous du 12 septembre pour son association
Sylvie Gardel-Jadot ne loupera pas le rendez-vous du 12 septembre pour son association © Radio France - Olivier Estran

Pas de baisse de subventions 

Cette crise nous aurait rendu plus solidaire, c'est la bonne nouvelle. Reste une question. Les associations qui sont restées au ralenti durant un an auront elles la même subvention pour la saison prochaine ? Oui répond  Hamid El Hassouni, l'élu de la métropole en charge de ce dossier. "Pas question de faire des associations une variable d'ajustement. Quelque soit leur degré d'activité durant cette année de crise, on garde une enveloppe de 13 millions d'euros de subventions pour l'ensemble de l'agglomération."

Notez que cette année , le Grand Dej ne se tiendra pas au Lac Kir , mais au Parc de la Toison d'Or. Pourquoi ? parce que c'est un parc fermé, et qu'il sera plus facile de contrôler les entrées et les sorties en cas de jauge sanitaire, mais on espère bien retrouver une pleine liberté à la rentrée prochaine

Le parc de la Toison d'Or à Dijon pourra accueillir 280 associations et des animations
Le parc de la Toison d'Or à Dijon pourra accueillir 280 associations et des animations © Radio France - Olivier Estran
Choix de la station

À venir dansDanssecondess