Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

A Dijon, les riverains de la Foire et de la fête foraine lassés par le stationnement anarchique

jeudi 2 novembre 2017 à 6:01 Par Stéphanie Perenon, France Bleu Bourgogne

Pendant douze jours, les riverains de la Foire gastronomique de Dijon et de la fête foraine, vont devoir faire avec le manque de places de stationnement et les voitures mal garées, parfois sur les trottoirs ou devant les garages! Une situation plus ou moins bien vécue selon les rues où ils habitent.

Comme chaque année avec l'ouverture de la Foire gastronomique et de la fête foraine, la circulation est compliquée
Comme chaque année avec l'ouverture de la Foire gastronomique et de la fête foraine, la circulation est compliquée © Radio France - Stéphanie Perenon

Dijon, France

C'est le premier jour de la Foire internationale et gastronomique de Dijon et l'affluence est déjà là. Et à l'extérieur ça se voit aussi avec des parkings pleins et des véhicules stationnés dans toutes les rues autour. Parfois sur le trottoir, malgré les panneaux d'interdiction, les visiteurs bataillent pour trouver une place. Michael est venu avec femme et enfants, "tous les ans c'est pareil on tourne on tourne, il manque des places de parking. Il admet même "avoir pu se garer où on n'a pas vraiment le droit de le faire", mais "on n'a pas le choix, on a deux enfants on ne va pas marcher une demie-heure pour aller à la Foire !".

Les panneaux installés dans le quartier rappellent aux automobilistes qu'on ne peut pas stationner n'importe où  - Radio France
Les panneaux installés dans le quartier rappellent aux automobilistes qu'on ne peut pas stationner n'importe où © Radio France - Stéphanie Perenon

Le stationnement anarchique, un problème pour les riverains

Maryse habite en face de la Fête foraine. Trente-neuf ans qu'elle vit là. "Je suis un peu fatiguée même si maintenant que je ne travaille plus, c'est un peu moins gênant car j'ai moins à sortir mais les désagréments sont quand même là. Tout le monde me dit que ça ne dure que douze jours mais bon faut qu'ils viennent à ma place !" Alors elle évite de prendre la voiture et s'enfuit le weekend à la campagne ou chez sa sœur.

La Ville distribue chaque année des entrées pour la Foire aux riverains comme Maryse, qui subissent les stationnements sauvages - Radio France
La Ville distribue chaque année des entrées pour la Foire aux riverains comme Maryse, qui subissent les stationnements sauvages © Radio France - Stéphanie Perenon

Des riverains plutôt compréhensifs

La municipalité est consciente de ses désagréments et distribue depuis plusieurs années deux entrées gratuites pour la Foire pour tous les habitants de la rue Delaborde et de la rue Maréchal Franchet d'Esperey où vit Jean-Yves. S'il admet des gênes pour le stationnement, il relativise, "ça fait partie de la vie dijonnaise, c'est un moment de difficulté mais on fait avec. Il faut être un peu tolérant, quinze jours ça n''est rien sur l'année conclut-il, "surtout si ça apporte quelque chose à la Ville!"

Certains riverains de la fête foraine posent eux même des barrières pour interdire le stationnement devant chez eux  - Radio France
Certains riverains de la fête foraine posent eux même des barrières pour interdire le stationnement devant chez eux © Radio France - Stéphanie Perenon

Mais des riverains pas tous logés à la même enseigne

Sauf que certains riverains, exposés eux aussi aux stationnement sauvages liés à la Foire et à la fête foraine, regrettent de ne pas bénéficier de cette contre-partie. C'est le cas de ce couple installé avenue de Marbotte, "les contre-parties on n'en a pas et je ne comprends pas pourquoi " précise cet habitant. "Il y a quelques années on a eu droit à des places mais depuis, plus rien ! Ce serait quand même normal, c'est une question de principe."

Mais cela n'empêche pas Suzanne, installée dans la même rue, quelques maisons plus loin, d'aller à la Foire chaque année. "J'aime y faire des emplettes et puis du coup je reçois des entrées gratuites des commerçants."

La solution, c'est peut-être de faire comme Alain, ce visiteur rencontré aux abords de la Foire, pour ne pas perdre ses nerfs à chercher une place pendant des heures, il a fait un choix assumé, "depuis deux-trois ans, chaque fois que je viens à la Foire, je me gare près de l'hôpital et je prends le tram, et comme ça, plus de problème de stationnement!"

  • Écoutez le reportage ce jeudi matin sur France Bleu Bourgogne à 6H12 et 7H42