Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

A Dijon, les toutous ne sont plus à la fête

jeudi 10 mai 2018 à 11:24 Par Christophe Tourné, France Bleu Bourgogne

Selon un classement réalisé par l'association 30 millions d'amis, Dijon n'est pas la ville rêvée pour les chiens et leurs propriétaires. La cité des ducs dégringole de la 9e à la 22e place en un an.

un labrador (illustration)
un labrador (illustration) © Maxppp - Franz Chavaroche

Dijon, France

L'actualité a parfois du chien, et ce classement réalisé par l'association "30 millions d'amis" ne manque d'ailleurs pas de mordant ! Il porte sur les cités les plus accueillantes pour les chiens (et donc leurs propriétaires) parmi les villes de plus de 100 000 habitants.

Quels sont les critères ? 

Cette étude prend en compte plusieurs critères comme l'accessibilité, comprenez le nombre d’espaces publics autorisés aux chiens (comme les parcs et jardins mais aussi les transports en commun). On regarde aussi ce qui est fait en matière de propreté, comme le nombre de distributeurs de sacs à déjection, mais aussi le nettoyage des chaussées et des trottoirs, et d'une manière générale le budget dédié à la propreté. Autre critère, les infrastructures commerciales comme les toiletteurs ou les magasins spécialisés, mais aussi les vétérinaires, les éducateurs canins et les pensions, le tout ramené au nombre d’habitants, parce que c'est aussi un indicateur sur l’accueil réservé par la ville aux propriétaires de chiens.   

Je suis passé par là (illustration) - Maxppp
Je suis passé par là (illustration) © Maxppp - Johan BEN AZZOUZ

On prend aussi en compte la population canine par rapport au nombre d'habitants et enfin les politiques municipales, par exemple s'il y a un élu dédié à la cause animale ou des journées dédiées aux chiens ou aux animaux de compagnie, et évidemment le budget alloué aux associations de protections animales, qui est aussi un bon indicateur de l’engagement des élus. Vous agitez tout ça et il en ressort un palmarès des villes "Dog friendly".    

La dégringolade pour Dijon 

Dijon n'est pas la plus exemplaire puisque sur 41 villes, la cité des ducs se classe à la 22e place, avec une note moyenne de 15 sur 20. Ce sont trois villes du Sud qui sont sur le podium : Montpellier, Toulouse et Nice. Et c'est d'autant plus décevant comme résultat, que l'an passé à Dijon, était 9eme.     

Le classement réalisé par 30 millions d'amis - Aucun(e)
Le classement réalisé par 30 millions d'amis - 30 millions d'amis

Cette dégringolade s'explique par deux facteurs précis. Pour la propreté, Dijon obtient seulement 13.3 sur 20, parce que même si il y a des distributeurs de sacs, souvent ils sont vides. Et ne pas ramasser les déjections peut coûter cher aux propriétaires de chiens, on le rappelle, 68 euros. L'autre point où ça pêche un peu, ce sont les transports en commun où les chiens ne sont pas admis, à moins d'être dans un panier. Bon courage si vous avez un gros chien !