Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dijon : ne pas ramasser les déjections de vos toutous vous coûtera désormais 135 euros

-
Par , France Bleu Bourgogne

"Zéro respect, zéro tolérance !" La Ville de Dijon lance une nouvelle campagne contre les déjections canines en ville. Face à un certain relâchement, la Ville a décidé de frapper fort, en relevant l'amende pour non-ramassage des déjections canines, à 135 euros.

L'affiche pour la nouvelle campagne de la Ville de Dijon contre les déjections canines.
L'affiche pour la nouvelle campagne de la Ville de Dijon contre les déjections canines. © Radio France - Stéphanie Perenon

"Zéro respect, zéro tolérance !" La Ville de Dijon lance une nouvelle campagne contre les déjections canines. Depuis quelques mois, et un contexte sanitaire plus compliqué, les crottes de chien sont plus nombreuses selon la municipalité, signe d'un certain laisser-aller, alors la ville a décidé d'agir. Désormais ne pas ramasser les crottes de vos toutous vous coûtera 135 euros si vous êtes pris sur le fait.

De gauche à droite, Dominique Martin-Gendre, adjointe déléguée à la propreté de la ville, et Vincent Testori, conseiller municipal délégué à la tranquillité publique.
De gauche à droite, Dominique Martin-Gendre, adjointe déléguée à la propreté de la ville, et Vincent Testori, conseiller municipal délégué à la tranquillité publique. © Radio France - Stéphanie Perenon

Un certain relâchement depuis le confinement 

"Il n'y pas de chiffres précis mais ces derniers mois on a eu beaucoup de remontées d'habitants avec des courriels et des plaintes plus nombreuses pour des déjections canines sur nos trottoirs", explique Dominique Martin-Gendre, l'adjointe déléguée à la propreté de la ville, aux travaux, aux équipements urbains et aux mobilités. D'où cette campagne "choc" rajoute l'élue, "on a voulu vraiment une campagne percutante car les enjeux sont importants, éviter la prolifération des microbes mais aussi garder une ville attractive."

La Ville propose des sacs plastiques aux propriétaires de chiens, avec les 144 totems comme ici rue Benigne Fremyot.
La Ville propose des sacs plastiques aux propriétaires de chiens, avec les 144 totems comme ici rue Benigne Fremyot. © Radio France - Stéphanie Perenon

Une amende qui passe de 68 à 135 euros

Et pour tenter de faire baisser ces incivilités, la Ville a choisi de taper au porte-monnaie, en augmentant l'amende de 68 à 135 euros. La loi le permet depuis le 11 décembre 2020 avec le nouvel article R.634-2 du code pénal. Il s'agit désormais d'une contravention de quatrième classe. L'amende peut être majorée à 375 euros en cas de non paiement après 45 jours.  

Élisa, possède un Chihuahua, et se dit favorable à cette augmentation de l'amende.
Élisa, possède un Chihuahua, et se dit favorable à cette augmentation de l'amende. © Radio France - Stéphanie Perenon

Globalement, l'idée est bien prise par ces Dijonnais, qui trouvent leur ville "plutôt propre" mais qui ne supportent plus "ces incivilités", comme Élisa, propriétaire d'un chihuahua, "je ne comprends pas ces crottes de chien partout, c'est inadmissible! Et je trouve ça très bien que l'amende augmente même si je ne suis pas sûre que cela va dissuader les gens." Rappelons qu'à Dijon, on trouve 144 totems, ces distributeurs de sacs pour les déjections de vos chiens. Elle distribue chaque année, 1,2 millions de sacs pour cela.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess