Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

A Dijon, petits chats abandonnés recherchent familles d'accueil

dimanche 3 juin 2018 à 3:19 Par Thomas Nougaillon, France Bleu Bourgogne

Devant le nombre impressionnant de naissances ces derniers temps, l'association du Chat Libre Dijonnais a un besoin urgent de familles d'accueil. Des familles capables de recevoir un ou plusieurs chats en attendant leur adoption.

Vous pouvez accueillir chez vous des petits chats en attendant leur adoption? Le Chat Libre Dijonnais a besoin de vous!
Vous pouvez accueillir chez vous des petits chats en attendant leur adoption? Le Chat Libre Dijonnais a besoin de vous! - SC

21000 Dijon, France

L'association "le Chat Libre Dijonnais" a besoin de vous. Capture, stérilisation, la vocation de cette association -et de ses 150 adhérents- c'est la prise en charge des chats errants ou abandonnés. Mais l'urgence du moment, pour cette vieille association de défense des félins née il y a 37 ans, c'est de trouver des familles d'accueil. Il s'agit de recevoir à la maison, pour des durées plus ou moins longues, des petits chats qui une fois "remis sur pattes" pourront être adoptés. Si actuellement vingt trois familles jouent ce rôle crucial, il y a tellement de naissances en ce moment qu'il en faudrait une bonne dizaine de plus. 

Ces petites boules de poil étaient livrées à elles mêmes dans les rues de l'agglomération Dijonnaise - Aucun(e)
Ces petites boules de poil étaient livrées à elles mêmes dans les rues de l'agglomération Dijonnaise - SC

Les "remettre sur pattes"

Stéphanie Chevalier, présidente du "Chat Libre Dijonnais".  "Les familles d'accueil ce sont des gens qui vont être là pour prendre en charge les chatons le temps nécessaire à leur mise en conformité avec la loi" ,explique Stéphanie Chevalier. Cela signifie : "tant qu'ils n'ont pas l'âge requis pour être adoptés, tant qu'ils ne sont pas vaccinés, identifiés, déparasités bref tant qu'on ne les a pas remis sur pattes".   

Stéphanie Chevalier, présidente du "Chat Libre Dijonnais" - Radio France
Stéphanie Chevalier, présidente du "Chat Libre Dijonnais" © Radio France - Thomas Nougaillon
Trois petits chats sauvés grâce à la persévérance du Chat Libre Dijonnais - Aucun(e)
Trois petits chats sauvés grâce à la persévérance du Chat Libre Dijonnais - SC

"Les familles d'accueil à notre disposition sont déjà blindées"

Les chatons ou les chats plus âgés vivent dans leur famille d'accueil jusqu'à ce qu'ils puissent être mis à l'adoption. "On fournit la nourriture, on fournit le matériel, on prend en charge les frais vétérinaires, on laisse juste à la charge des familles la litière", détaille la présidente du Chat Libre Dijonnais. "Le problème c'est qu'on commence à manquer de familles d'accueil. Les familles à notre disposition sont déjà pleines, on est à peine fin mai, les abandons n'ont pas encore commencés dans les rues, et on est déjà blindé", regrette Stéphanie Chevalier.    

Drôle de bouille pour ce petit chat sauvé de la rue par le Chat Libre Dijonnais  - Aucun(e)
Drôle de bouille pour ce petit chat sauvé de la rue par le Chat Libre Dijonnais - SC

"Un pur bonheur de vivre avec ces chats"

Sophie Bernardot, vit à Chevigny-Saint-Sauveur. Avec ses deux filles de 12 et 17 ans, elle possède 5 chats -des animaux qui lui appartiennent- et en élève 4 autres en tant que "famille d'accueil".  Elle explique pourquoi elle a décidé de franchir le pas il y a deux ans, en 2016. "C'est vraiment un pur bonheur de partager la vie avec ces chats. De se dire qu'ils ne sont plus en difficulté dans la rue et qu'on les a sauvé!" 

Sophie Bernardot en compagnie d'O'Malley, l'un de ses petits pensionnaires!  - Radio France
Sophie Bernardot en compagnie d'O'Malley, l'un de ses petits pensionnaires! © Radio France - Thomas Nougaillon

"Ils restent chez moi jusqu'à ce qu'ils trouvent une vraie famille"

Combien de temps ces animaux restent-ils au domicile des personnes? "Cela dépend à quel âge ils arrivent. Si ce sont des petits de trois semaines, un mois, le temps qu'ils voient le véto, qu'ils soient identifiés et vaccinés, ils peuvent rester deux-trois mois". Mais certains chatons jouent les "Tanguy". "Certains restent plus longtemps. J'ai à la maison Caliméro et Priscilla qui sont là depuis le 1er octobre! En fait tout dépend des vagues d'adoption que l'on va avoir. Parfois les animaux intéressent, parfois pas. Mais de toute façon ils restent chez moi jusqu'à ce qu'ils trouvent une "vraie" famille ! " explique Sophie. 

L'association relaie sa recherche de bénévoles sur sa page FaceBook - Aucun(e)
L'association relaie sa recherche de bénévoles sur sa page FaceBook - Capture d'écran FaceBook

Vous voulez devenir "famille d'accueil" au "Chat Libre Dijonnais" ? C'est tout simple. Il vous suffit d'envoyer un courriel à l'une des adresses suivantes : secretariat.chatlibre21@gmail.com ou chatlibre21@yahoo.fr. L'association reprendra contact avec vous. Notez que si vous possédez déjà des chats à la maison, pour des raisons sanitaires, ils doivent absolument être vaccinés.