Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

A Dijon, une famille kosovare est menacée d'expulsion

-
Par , France Bleu Bourgogne

Les parents d'élèves de l'école Joséphine Baker à Dijon se mobilisent pour une famille kosovare menacée d'expulsion. Ils ont fait signer une pétition pour demander la régularisation de la situation de Donika Mulliqi. Cette mère de famille de 35 ans a reçu l'ordre de quitter le territoire français.

Donika Mulliqui (à gauche) et deux de ses filles entourées des parents d'élèves
Donika Mulliqui (à gauche) et deux de ses filles entourées des parents d'élèves © Radio France - Stéphane Parry

Dijon, France

Elles s'appellent Rizvana, Rezzerta et Herza. Toutes les trois sont nées en France d'une maman kosovare et pour elles, les enfants de l'école Joséphine Baker ont inscrit leur prénom sur une affiche sur laquelle on peut lire "pour que leurs camarades restent en France avec leur maman." 

Devant l'école, Donika, la maman des trois enfants, reçoit le soutien des parents d'élèves, comme Juliette Duchene-Combard : " nous, on a connu cette maman par le biais de nos enfants qui sont scolarisés dans la même école. Risvana, la plus grande, est une bonne copine de ma fille. La maman vit depuis dix ans en _France_. Toutes les filles sont nées en France, elles parlent très bien le français. Elles sont très bien intégrées. Elles ne connaissent rien de leur pays d'origine. Risvana a expliqué qu'elle voulait rester en France et que c'était la France son pays." 

Sur cette affiche, les enfants ont écrits leur prénom pour soutenir leurs camarades  - Radio France
Sur cette affiche, les enfants ont écrits leur prénom pour soutenir leurs camarades © Radio France - Stéphane Parry

Une pétition signée par 150 personnes

Donika est en situation irrégulière. Ce mercredi, elle  a reçu l'ordre de quitter le territoire français (OQTF). Soutenue par les parents d'élèves de l'école Joséphine Baker à Dijon où sont scolarisés ses trois enfants, Donika a fait appel à une avocate pour monter un dossier et contester l'OQTF. Comme elle est installée depuis plus de cinq ans sur le territoire français et qu'elle ne trouble pas l'ordre public, Donika pourrait bénéficier à titre exceptionnel d'un titre de séjour. 

De leurs côtés, les parents d'élèves de l'école Joséphine Baker ont fait signer une pétition pour que la famille kosovare reste à Dijon. La pétition a recueilli 150 signatures. Donika Mulliqi a rendez-vous le jeudi 21 novembre à la préfecture de Côte-d'Or

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu