Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

A Flers, dans l'Orne, les motards toujours mobilisés contre l'abaissement à 80km/h de la vitesse

dimanche 15 avril 2018 à 11:06 Par Jean-Baptiste Menanteau, France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Ils étaient entre 2 500 et 3 000 manifestants, d'après la police. Une délégation de motards a également été reçue par le maire de Flers, Yves Goasdoué, également président du Conseil national de la sécurité routière, avant une manifestation dans le centre-ville.

Un premier défilé à pied pour les motards dans le centre-ville de Flers, samedi 14 avril.
Un premier défilé à pied pour les motards dans le centre-ville de Flers, samedi 14 avril. © Radio France - Jean-Baptiste Menanteau

Flers, France

Après Caen, Alençon ou encore Rouen, les motards ont organisé une nouvelle journée d'action à Flers, dans l'Orne, samedi 14 avril. Ils étaient entre 2 500 et 3 000 d'après la police, dans le centre-ville, pour une manifestation en deux-temps, d'abord à pied, puis en moto, contre l'abaissement de la vitesse à 80km/h, sur les routes secondaires, en juillet prochain.

Parmi eux, des représentants des cinq départements normands de la Fédération françaises des motards en colère (FFMC), mais également des syndicats de taxis et d'ambulanciers et des membres de l'association "40 millions d'automobilistes". 

Le choix de la ville de Flers n'était pas anodin. Le maire, Yves Goasdoué, est aussi président du conseil national de la sécurité routière et partisan des mesures annoncées par le gouvernement. Une délégation de motards a été reçue avant le départ de la manifestation, dans le bureau du maire. 

"Il ne nous a pas convaincu"

Un échange "cordial", d'après Yves Goasdoué, mais sans grand résultat pour les motards. Sur les questions de sécurité routière, d'infrastructures, de formations, le maire de Flers était "d'accord" avec les motards, explique Michel Ducret, coordinateur de la FFMC de l'Orne, mais sur la question centrale de l'abaissement de la vitesse, la réponse est lapidaire : "il ne nous a pas convaincu". Les motards ont donc promis de maintenir la pression.

Comme prévu, la manifestation dans le centre-ville a donc bien eu lieu, dans le calme. Les manifestants ont enjoint les commerçants et riverains à se joindre à eux, avant de terminer par brûler un faux radar automatique en carton. Un rituel qu'ils comptent bien perpétuer jusqu'à faire céder le gouvernement.