Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

À Gérone, des GPS pour surveiller les employés qui nettoient les rues de la ville

dimanche 14 janvier 2018 à 17:55 Par Sébastien Berriot, France Bleu Roussillon

C'est la polémique dans la ville de Gérone en Catalogne. La municipalité vient de mettre en place un nouveau système de géolocalisation pour mieux surveiller le personnel qui assure le nettoyage de la voirie. Les balayeurs ont pour obligation de porter une balise GPS dans la poche de leur pantalon.

Les employés sont désormais équipés d'une balise GPS
Les employés sont désormais équipés d'une balise GPS - Ajuntament de Girona

À Gérone (nord de la Catalogne, 100.000 habitants), la municipalité utilise depuis déjà deux ans un système de géolocalisation qui permet aux habitants de consulter le calendrier de nettoyage des rues de la ville, grâce à des GPS installés sur certains véhicules. 

Mais il y a quelques semaines, un pas supplémentaire a été franchi : les services de la ville ont décidé  d'imposer ces mêmes GPS à chaque employé. La cinquantaine de salariés qui balaye et nettoie les rues de Gérone s'est donc vu attribuer un nouvel outil : une balise GPS qui doit être positionnée dans la poche du pantalon pendant les heures de travail. C'est une première dans une grande ville en Espagne.

La nouvelle mesure a été très mal vécue par le personnel concerné. Les salariés  qui travaillent pour la société Girona Neta (gestion mixte privé-public) ont le sentiment que la ville a mis ce système en place pour mieux les surveiller. 

Ils ont reçu le soutien de plusieurs syndicats, comme par exemple CCOO (commissions ouvrières). L'un des responsables du syndicat à Gérone, Pau Galvez accuse la municipalité de ne pas respecter les droits fondamentaux des travailleurs avec l'instauration de ce système de GPS.

"Les employés ont l'impression qu'on ne leur fait pas confiance. Ils sont traités comme des criminels qu'on surveille en permanence. On touche à leur intimité au travail."

Les syndicats estiment que le recours au GPS est une manière de faire pression sur les employés pour les inciter à faire davantage de kilomètres chaque jour. Ce sera comme une épée de  Damoclés explique Pau Galvez du syndicat CCOO. Une manifestation a été organisée fin décembre devant la mairie de Gérone

Grâce au GPS, tous les déplacements des employés peuvent désormais être consultés par la mairie. - Aucun(e)
Grâce au GPS, tous les déplacements des employés peuvent désormais être consultés par la mairie. - Ajuntament Girona

La municipalité de Gérone, elle, rejette toutes ces critiques. Le maire adjoint en charge de services Eduard Berloso  assure que l'objectif des GPS n'est pas de contrôler le personnel, mais seulement d'améliorer l'information destinée aux habitants. "Grâce aux GPS, explique l'élu, le citoyen pourra savoir si sa rue a été nettoyée ou pas". Il assure que les services juridiques de la société ont été consultés et que cela ne pose pas de problème.

"Nous respectons les employés. Le GPS va permettre de constater qu'ils font bien leur travail. Nous rejetons toutes les critiques sur la criminalisation de notre personnel. Le droit des travailleurs est respecté."

Les syndicats eux ont un avis totalement opposé. Certains envisagent de saisir la justice pour contester la légalité du recours du GPS.

Les employés ont manifesté devant la mairie pour dénoncer le recours au GPS. - Aucun(e)
Les employés ont manifesté devant la mairie pour dénoncer le recours au GPS. - Francesc Ortega

Reportage à Gérone de Sébastien Berriot