Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

À l'heure du déconfinement, quelle est la situation sanitaire en Loire-Atlantique et en Vendée ?

-
Par , France Bleu Loire Océan

À l'heure du déconfinement, la situation sanitaire liée au Covid-19 en Loire-Atlantique et en Vendée n'a rien à voir avec celle d'il y a sept mois, quand les commerces non essentiels et les lieux culturels étaient reconfinés.

Le service des maladies infectieuses du CHU de Nantes. Des patients Covid-19 sont admis dans ce service.
Le service des maladies infectieuses du CHU de Nantes. Des patients Covid-19 sont admis dans ce service. © Maxppp - Franck Dubray

C'était l'un des objectifs d'Emmanuel Macron pour lancer le déconfinement en France : avoir des indices sanitaires liés au Covid-19 suffisamment bas pour autoriser la réouverture des lieux culturels, des bars des restaurants et des commerces non essentiels. En Loire-Atlantique et en Vendée, les feux sont pratiquement tous au vert.

Pour afficher ce contenu Scribd, vous devez accepter les cookies Mesure d'audience.

Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus. 

Gérer mes choix

Presque tous les indices ont baissé

L'Agence régionale de santé (ARS) des Pays de la Loire recensait mardi 3 novembre dernier 758 cas positifs au Covid-19, détecté en une journée en Loire-Atlantique. Mardi 18 mai, l’Agence régionale de Santé en a dénombré 260. On observe la même baisse significative (plus de 60%) en Vendée.

Autre baisse remarquée en sept mois : le taux d’incidence et le taux de positivité sont bien plus bas dans les deux départements. Idem pour les hospitalisations en Loire-Atlantique. En revanche en Vendée, les hospitalisations sont un plus hautes qu'à l'automne, date à laquelle le gouvernement demandait ordonnait un deuxième confinement national.

Pour afficher ce contenu Scribd, vous devez accepter les cookies Mesure d'audience.

Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus. 

Gérer mes choix

Les réanimations en hausse

Seule donnée qui noircit le tableau en cette fin mai : l’occupation des lits de réanimations est plus importante qu'en novembre. L'explication de ce résultat semble venir de l'âge des patients. Dans ces services en ce moment, les malades sont plus jeunes. Ils y restent plus longtemps.

Environ un tiers de la population vaccinée chez nous

Un dernier facteur à prendre en compte pour ce déconfinement : c'est bien entendu le taux de vaccination dans nos deux départements. Cinq mois après le lancement de la campagne vaccinale contre le Covid-19 en France, près de 29% des habitants en Loire-Atlantique ont reçu une première dose de vaccin. Ils sont 34% en Vendée.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess