Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

A l'occasion du centenaire de l'armistice, Donnery s'offre un nouveau monument aux morts

samedi 10 novembre 2018 à 6:01 Par Anne Oger, France Bleu Orléans

La commune de Donnery, au bord du Canal d'Orléans, rend hommage à ses Poilus, ce week-end, comme toutes les communes du Loiret. Devant un nouveau monument aux morts, que le conseil municipal a décidé de refaire juste avant les cérémonies de commémoration de l'Armistice du 11 Novembre 1918

Le nouveau monument aux Morts de Donnery
Le nouveau monument aux Morts de Donnery © Radio France - Anne Oger

Donnery, France

Le 11 septembre dernier Daniel Chaufton, le maire de Donnery, a eu l'une des plus grosses frayeurs de sa vie. L'entreprise choisie pour ériger le nouveau monument aux morts de la commune lui envoyait un mail alarmant : "nous ne sommes pas en mesure de réaliser cette opération". Sueurs froides, à deux mois des commémorations de l'armistice du 11 Novembre 1918. Après négociations, coups de téléphone, appels au secours auprès d'entreprises de la région, la dernière pierre de ce monument en granit de Bretagne est finalement posée ce jeudi, à trois jours des festivités. A la place de l'ancien, au coeur du cimetière de la commune, qui lui datait de 1899, après la guerre de 1870. Un monument financé grâce à une souscription auprès des habitants, tout comme le nouveau. Une trentaine de donnerysiens ont donné, un peu plus de 2300 euros sur un coût total de 15 000 euros.

L'ancien monument datait de 1899, il y avait des fissures, si on ne le fait pas maintenant on ne le fera jamais

Daniel Chaufton est soulagé, et fier. "Ca me trottait dans la tête depuis un moment, je me disais que ce serait le meilleur moyen d'honorer nos soldats qui se sont battus pour notre liberté". Il faut dire que le monument aux morts d'origine montrait des signes de faiblesse, des fissures, "et puis on avait rajouté des plaques au fur et à mesure, pour les soldats morts en Afrique du Nord, puis les soldats morts en Outre-mer" explique le maire de Donnery. "Là on a unifié tout ça, et désormais sur l'une des faces du monument, il a cette phrase : honneur à nos soldats morts en service pour la France"

33 morts durant la Grande Guerre

Sur l'autre face, cette phrase en hommage aux Poilus : "Aux enfants de Donnery morts pour la patrie", au-dessus des 33 noms des habitants morts au front. "Sur l'ancien monument, ils n'étaient pas marqués par ordre alphabétique, certains avaient été ajouté à la fin de la liste, au fur et à mesure que les soldats morts au front étaient identifiés" explique Daniel Chaufton. "On se rend bien compte, devant cette liste, que la guerre 14-18 a bien été la plus meurtrière à Donnery. _33 morts, sur 650 habitants à l'époque, c'est énorme, par exemple pour 39-45 il n'y a que deux noms, même si c'est déjà deux de trop_"

Les 33 "enfants de Donnery morts pour la patrie" - Radio France
Les 33 "enfants de Donnery morts pour la patrie" © Radio France - Anne Oger

Ce nouveau monument aux morts sera inauguré ce samedi, à 10 heures, et la commune organise tout un week-end de festivités autour du centenaire de l'armistice du 11 novembre 1918. Avec une exposition sur "La Grande Guerre", une conférence, et la projection du film Joyeux Noël ce samedi soir. Dimanche, les cloches de l'église sonneront l'armistice à 11h, comme en 1918, et un cortège se rendra jusqu'au cimetière, pour une cérémonie d'hommage aux poilus. Avant un "banquet des poilus, puis un spectacle, à partir de 13h30. 

Une délégation de la ville jumelle allemande de Wiesenbach

A noter que Donnery est jumelée avec une ville allemande, Wiesenbach, près de Heidelberg et qu'une délégation sera présente. Ce dimanche, lors de la cérémonie d'hommage aux Poilus, elle lira, un à un, les noms de ses enfants à elle, morts à la guerre. Tout comme les noms des 33 enfants de Donnery seront prononcés, pour leur rendre hommage. Juste après la cérémonie un "arbre de la paix" sera planté.