Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mondial 2018 de football

A l’AS Sillingy, les petits footeux rêvent d’une deuxième étoile

dimanche 15 juillet 2018 à 0:03 Par Richard Vivion, France Bleu Pays de Savoie

Alors que ce soir la France va défier la Croatie pour un titre de champion du monde de football (17h à Moscou), les jeunes joueurs de l’AS Sillingy parient sur la victoire des bleus. "Ils vont gagner 3 – 0 !"

A l'AS Sillingy, les jeunes footballeurs parient sur la victoire des bleus. "Ils vont gagner 3 – 0 !"
A l'AS Sillingy, les jeunes footballeurs parient sur la victoire des bleus. "Ils vont gagner 3 – 0 !" © Radio France - Richard Vivion

Un terrain, des buts et un ballon. Il ne leur en faut pas plus pour être heureux. Sur la pelouse du stade René Gaillard de l’AS SIllingy, une trentaine de gamins ont participé cette semaine au stage d’été organisé par le club. "La coupe du monde et la finale ? Forcément ils ne parlent que de cela", indique l’un des entraineurs. "Ils ont des étoiles dans les yeux et ils aimeraient bien y être", poursuit Alan. 

REPORTAGE avec les jeunes footballeurs de l'AS Sillingy.

Lloris, Pavard, Kanté, Griezmann … et surtout Mbappé ! Le numéro 10 de l’équipe de France superstar et adulé par les petits bleus de Sillngy. "Il va trop vite", lâche Eliot. "A lui tout seul il peut faire la différence", poursuit Teddy. La bande à Deschamps loin de l’image désastreuse du groupe de Knysna (Afrique du Sud) lors du mondial 2010. "Ici on a une équipe soudé et solidaire. Tous ces joueurs peuvent devenir des exemples pour les jeunes", estime Alan. 

Deuxième étoile

Quant à la finale ? Qui de la France ou de la Croatie va s’imposer ce soir ? "3 – 0 pour la France", lâche Nathan. Et à 8 ans, il sait qui va marquer. « Deux buts de Griezmann et un de Mbappé. » Et 1 et 2 et 3 zéro… comme il y a 20 ans ! Du haut de ses 11 ans Pépito n’a pas connu la victoire de 1998. "Papa m’en parle souvent", glisse le jeune joueur qui comme le numéro 6 des Bleus, Paul Pogba, rêve d’avoir ses propres souvenirs. "Une deuxième étoile… ce serait quand même bien non ?" On est tous d’accord.