Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Le plan Alerte enlèvement déclenché dans les Vosges pour retrouver Mia, une fillette de 8 ans enlevée par trois hommes

À l'usine PSA Caen, la prime de 3000€ ne fait pas oublier la déception sur les hausses de salaires

-
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Une prime d'intéressement de 3.000 euros brut va être distribuée aux salariés de Stellantis en France, le groupe né de la fusion de PSA et Fiat. Les 1200 salariés de PSA Caen vont en bénéficier. Mais ça ne fera pas oublier des hausses de salaires décevantes cette année.

Le parking de l'usine PSA Caen, à Cormelles-le-Royal mercredi midi au changement d'équipe.
Le parking de l'usine PSA Caen, à Cormelles-le-Royal mercredi midi au changement d'équipe. © Radio France - Marc Bertrand

Les ouvriers passent les uns après les autres le tourniquet en fer pour le changement d'équipe. Il est 13h30. Régis, les traits tirés, tee-shirt bleu nuit siglé PSA, regagne sa voiture en lisant un tract syndical sur la prime de 3000 euros que vient d'annoncer la direction du groupe le matin même : "C'est mérité", dit-il : "Et encore, c'est un peu bas. Regarde, c'est brut : en net, ça fait déjà 2709€". 

430 millions d'euros distribués aux salariés

Les 1.200 salariés de l'usine PSA Caen, à Cormelles-le-Royal, vont toucher une prime d'intéressement de 3000 euros sur les bénéfices du groupe cette année. Stellantis, né du regroupement de PSA et Fiat, affiche un bénéfice de deux milliards d'euros pour l'année 2020. 430 millions vont être distribués sous forme de prime, à 50.000 salariés de PSA. Mais beaucoup des salariés de l'usine de Cormelles-le-Royal accueillent la nouvelle plutôt froidement. 

Moi j'aurais préféré 2 ou 3% de plus sur le salaire parce que c'est un acquis. La prime, si demain il n'y a plus de bénéfice, on aura zéro                        
- Hakim

"On a fait énormément de ventes pendant le confinement avec la prime à la conversion du gouvernement", assure Régis, qui travaille à la production de transmissions depuis 20 ans. "On nous demande encore de venir certains samedis pour travailler, les heures supplémentaires. On est tous fatigués", ajoute Christine, du contrôle qualité. L'usine s'est arrêtée un mois et demi pendant le premier confinement mais depuis, elle a fini l'année à plein régime

11 euros net d'augmentation de salaire

C'est surtout le bilan des négociations salariales, annoncé la veille de la prime de 3.000€, qui refroidit les ouvriers : "Franchement, le compte n'y est pas", affirme Hakim, 55 ans. Le conducteur de machines explique que "l'augmentation générale de salaire c'est 1%, c'est 11 euros net pour moi qui gagne 1800€. Après 30 ans d'ancienneté dans cette usine, vous trouvez que c'est un bon salaire ? Moi j'aurais préféré 2 ou 3% de plus sur le salaire parce que c'est un acquis. La prime, si demain il n'y a plus de bénéfice, on aura zéro".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess