Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A La Rochelle, les commerçants se réjouissent de l'obligation du port du masque

-
Par , France Bleu La Rochelle

Le port du masque est obligatoire dans les lieux publics clos depuis ce lundi 20 juillet. Cela concerne notamment les magasins, établissements bancaires et marchés couverts. A La Rochelle, la mesure a été bien accueillie par les commerçants.

Le port du masque est désormais obligatoire sur le marché couvert de La Rochelle
Le port du masque est désormais obligatoire sur le marché couvert de La Rochelle © Radio France - Audrey Abraham

En plus des transports, l'obligation du port du masque s'étend désormais à tous les lieux publics clos. Il s'agit, entre autre, des magasins, établissements bancaires ou marchés couverts. Le non-respect de cette mesure est passible de 135 euros d'amende.

A La Rochelle, les commerçants se réjouissent de l'obligation du port du masque. C'est le cas de Charlotte, responsable d'une boutique de vêtements dans le centre ville : " Dans un magasin c'est très difficile de faire appliquer les distances. Pour l'instant, on recommandait le port du masque, ce n'était pas obligatoire. Un tiers de notre clientèle n'en avait pas ou oubliait de le mettre en entrant. Là on va avoir une sécurité supplémentaire."

Il y a des affiches, les clients sont au courant

Même constat sur le marché couvert où Pascal est boucher : "On a des protections en plexiglas mais le port du masque c'est mieux parce qu'ici il y a des gens qui viennent de partout". Simon tient un stand d’huîtres : "Dès le déconfinement les gens ne portaient pas de masque, donc cette obligation nous rassure en tant que commerçants. Il y a des affiches à l'entrée du marché, les clients sont au courant et puis c'est passible d'une amende." 

Cette sanction, 135 euros, c'est certainement ce qui convainc les derniers clients récalcitrants. Solange confie ne jamais porter de masque mais pour faire son marché elle se plie à la nouvelle règle : "J'en ai même deux dans le sac. Payer 135 euros d'amende, ah oui ça, ça me ferait chier !"

La liste des lieux publics clos concernés par l'obligation du port du masque a été publiée par le ministre de la santé Olivier Véran sur son compte Twitter. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess