Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

À Laval, la première écluse automatisée du Grand Ouest mise en service

lundi 15 avril 2019 à 17:52 Par Martin Cotta, France Bleu Mayenne

Après trois mois de travaux, l’inauguration du dispositif a eu lieu ce lundi 15 avril. Le département de la Mayenne espère ainsi faciliter la navigation des embarcations dans cette zone très fréquentée, notamment avec la Halte fluviale à proximité.

L'écluse de Laval est la première à être automatisée en Mayenne et dans le Grand Ouest.
L'écluse de Laval est la première à être automatisée en Mayenne et dans le Grand Ouest. © Radio France - Jeanne Daucé

Laval, France

Plus besoin de tourner la manivelle pour passer l’écluse de Laval, Quai Sadi Carnot ! Il suffit désormais de tirer sur une petite poignée et d’attendre quelques minutes pour poursuivre sa croisière sur la Mayenne : l’écluse a été automatisée. Le département de la Mayenne espère faciliter la navigation des plaisanciers dans cette zone très fréquentée, avec la Halte fluviale à proximité. En 2018, 1100 bateaux ont franchi cette écluse, selon le département.

Michel Kilar, l’un des pilotes du bateau promenade Vallis Guidonis, est le premier à avoir franchi l’écluse mais à bord d’une petite embarcation électrique. Pour lui, le système automatisé devrait rendre la navigation plus reposante : “Avant, on descendait du bateau, on devait parfois remettre l’écluse dans le bon sens : on perdait 10 minutes, un quart d’heure. C’était des manipulations plus importantes. Maintenant, les deux portes s’ouvrent simultanément. On peut aussi passer entre midi et deux, à l'heure où les éclusiers étaient en pause. Le passage est possible du lever au coucher du soleil.”

Mais qui dit automatisation, dit aussi pas d'intervention humaine immédiate en cas de blocage. Le président du département de la Mayenne, Olivier Richefou, tient à rassurer : “_Il est possible d’appeler un numéro d’urgence_, communiqué sur tous les documents. Puis dans l’écluse, il y a des escaliers qui permettent d’en sortir si nécessaire”. Les loueurs de bateaux donnent aussi des consignes avant le départ des plaisanciers, en plus de celles affichées dans les embarcations. Pour les autres navigateurs, les éclusiers installés en amont et en aval de l’écluse de Laval donneront quelques explications.

Quatre autres écluses bientôt automatisées ?

Le département de la Mayenne a déboursé 150 000 euros pour la seule automatisation de l’écluse. Une somme à laquelle il faut ajouter 160 000 euros pour changer les portes de l’écluse, devenues vétustes. Cette écluse est un premier test mais Olivier Richefou, le président du département, prévient : toutes les écluses de la Mayenne ne seront pas automatisées. “Il y en a près d'une quarantaine, ça représenterait un budget extrêmement important puisqu’il faut compter entre 100 000 et 150 000 euros par écluse ! Nous souhaitons aussi privilégier l'intervention humaine”.

Quatre écluses bientôt automatisées, affirme Olivier Richefou, président du département de la Mayenne

Ainsi, le département a défini quatre écluses qui pourraient être prochainement automatisées. Il s’agit de celles de Bootz et d’Avesnières à Laval, et deux à Château-Gontier.

Reportage de Jeanne Daucé