Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La Relance Eco - La vente en magasin sauve l'activité de la charcuterie-traiteur Poivre et Sel à Laval

-
Par , France Bleu Mayenne

Quelques jours seulement avant le début du confinement, la charcuterie Poivre et Sel, la plus vieille de Laval, a quitté ses locaux historiques de la rue du Mans pour s'installer rue Victor Boissel. Depuis, le charcutier-traiteur mise tout sur la vente en boutique et la livraison à domicile.

Serge Boisseau, le gérant de la charcuterie Poivre et Sel, à Laval, a développé un nouveau service de livraison à domicile.
Serge Boisseau, le gérant de la charcuterie Poivre et Sel, à Laval, a développé un nouveau service de livraison à domicile. © Radio France - Ambre Rosala

Les nouveaux locaux sont quatre fois plus grands que les anciens. Le 5 mars dernier, quelques jours seulement avant le début du confinement, la charcuterie Poivre et Sel, la plus vieille de Laval, a déménagé de ses locaux historiques, rue du Mans, pour s'installer rue Victor Boissel. Et c'est presque comme si la nouvelle boutique avait été pensée exprès pour y mettre en place un protocole sanitaire. "Ça a été beaucoup plus simple de le faire ici  que dans nos anciens locaux. Rue du Mans, la salle ne pouvait pas accueillir plus de deux personnes, une vendeuse et un client, dans le respect des distanciations sociales. Alors qu'ici, on peut être à trois vendeuses et quatre clients dans le magasin. Heureusement pour nous qu'on a déménagé huit jours avant", s'amuse Serge Boisseau, le gérant de la charcuterie Poivre et Sel. 

90% des prestations de traiteur annulées

Depuis le confinement, la charcuterie est toujours restée ouverte. Mais elle a dû arrêter, pendant un temps, ses activités de traiteur, alors qu'elles représentent plus de la moitié du chiffre d'affaires du magasin. "En mars et en avril, qui ne sont pas des mois où l'on a beaucoup de demandes, on a perdu environ 50% de notre chiffre d'affaires des activités de traiteur. Par contre, en juin et en juillet, ça a été un peu plus important. En tout, _90% des prestations qui étaient prévues ont été annulées ou reportées_", explique Serge Boisseau. 

Depuis quelques semaines, les activités de traiteur ont pu reprendre un petit peu. La charcuterie Poivre et Sel a été sollicitée lors d'un mariage, et quelques repas de famille. Et la boutique a toujours pu compter sur ses fidèles clients, très nombreux à se déplacer pour faire vivre la boutique, même pendant le confinement. Mais c'est loin d'être suffisant pour Serge Boisseau, qui estime ses pertes sur l'année à plus de 200 000 euros

Un nouveau service de livraison

Pour autant, le gérant n'a jamais baissé les bras. Au contraire, il a profité de la crise sanitaire pour diversifier son offre. "Pendant le confinement, on a mis en place un service de livraison à domicile, notamment pour les personnes âgées et les personnes à mobilité réduite", raconte le charcutier. Le service continue de fonctionner depuis le déconfinement. Il est même en train d'être développé : depuis peu, la boutique a mis en place un partenariat avec La Poste, pour assurer la livraison des repas. "Nous nous occupons toujours de la prise de commande, du contact avec le client", explique Serge Boisseau. "Par contre, ce sont des postiers qui s'occupent désormais de la livraison, en s'assurant que les gestes barrières sont bien respectés." Pour l'instant, la charcuterie Poivre et Sel ne livre que les clients qu'elle livraient déjà pendant le confinement. mais Serge Boisseau compte bien élargir sa clientèle dès la rentrée. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess