Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A Laval, plus de 200 personnes dans la rue contre la loi Sécurité globale et une "politique liberticide"

-
Par , France Bleu Mayenne

Une quatrième mobilisation contre la loi Sécurité globale a eu lieu à Laval ce samedi 30 janvier. Les manifestants dénonçaient plus largement une "politique liberticide" de la part du gouvernement. Quel est donc leur point de vue sur un troisième confinement, évité ce 29 janvier ?

Pour cette quatrième mobilisation contre la loi Sécurité Globale, plus de 200 personnes ont défilé à Laval ce 30 janvier.
Pour cette quatrième mobilisation contre la loi Sécurité Globale, plus de 200 personnes ont défilé à Laval ce 30 janvier. © Radio France - Aurore Richard

Plus de 200 personnes se sont réunies contre la loi Sécurité globale à Laval ce samedi 30 janvier. C'est la quatrième mobilisation chez nous, toujours, pour défendre nos libertés mises à mal avec ce texte selon ces manifestants. Ils réclament le retrait total de cette loi, mais aussi l'abandon d'une politique qu'ils jugent liberticide

Alors est-ce-que pour ces manifestants, un troisième confinement est vu comme une privation de liberté ? Sont-ils satisfaits qu'il ne soit pas tombé ce vendredi 29 janvier ?

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

"Le gouvernement donne l'impression d'être hésitant, on a un entre-deux qui nous prive de libertés et qui, au final, ne fait pas vraiment avancer les choses", estime un lycéen dans le cortège. 

Le confinement, c'est non

Marie-Hélène elle, est fermement opposée au confinement. "_C'est une méthode barbare_, c'est une mesure contre les libertés du peuple", explique cette militante.

De son côté, Jacky est plus mesuré : "Je pense que le confinement est inéluctable, il va venir. Moi aussi, je suis gêné par le confinement mais quand je vois que des fêtes sauvages sont organisées, oui, le confinement est utile".

C'est la vie le plus important

Même constat pour Jean-Louis. "Je sais que c'est bête pour les libertés, je suis le premier d'accord avec cela, qu'il ne faut pas les restreindre mais comment faire ? Quelle est la solution sinon ? Je ne l'ai pas moi", explique ce manifestant. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess