Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A Lille, les "Tontons Friteurs" distribuent des cornets et des fricadelles aux plus démunis

-
Par , France Bleu Nord
Lille, France

Sans-abris, migrants, familles précaires... Tous étaient invités samedi midi à manger un cornet de frites et une fricadelle, place François Mitterrand à Lille. Une initiative solidaire d'une Armentiéroise.

Service continu pour Mélanie dans sa baraque à frites
Service continu pour Mélanie dans sa baraque à frites © Radio France - Margot Delpierre

Mélanie est venue avec sa baraque à frites, aidée par son meilleur ami. Depuis quatre ans, cette Armentiéroise organise des distributions gratuites. Un cornet, une fricadelle et un soda sont offerts contre un ticket, monnaie d'échange symbolique.

"La personne qui est à la rue ne se sent pas de demander. Elle présente un mode de paiement qui est le ticket gratuit, explique Ben, président de l'association l’Île de Solidarité qui encadre le déjeuner. C'est une façon de dire "je fais comme tout le monde". Jouer le rôle du client, c'est un bonheur".

L'accueil est inconditionnel. Vu le temps, la pluie, le vent, quand on vient sur une place publique demander à manger, on ne demande pas de preuve" - Ben, président de l’Île de Solidarité

200 kilos de frites

Mélanie est venue avec un large stock : 200 kilos de frites et près de 500 fricadelles. De quoi nourrir environ 500 personnes. Au comptoir de sa baraque, ses clients du jour se bousculent presque. "Il y en aura pour tout le monde", les rassure Mélanie.

"Je suis contente d'être là. Vous voyez les sourires qu'ils ont ? On peut pas être insensibles à ça, moi je ne peux pas", explique Mélanie.

Installé sur l'une des grandes tables de pique-nique, Raphaël, ancien SDF, déjeune avec sa fille. Après avoir passé huit ans dans la rue, il a trouvé une chambre dans un foyer. 

Il y a très peu d'associations qui offrent des repas chauds donc c'est très agréable, surtout à cette période de l'année" - Raphaël, logé dans un foyer

"Ça me réchauffe le cœur, en plus je revois toutes mes connaissances, un peu comme un repas de famille !" sourit Raphaël.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess