Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

À Lunel-Viel, le nouveau revêtement de la route a réduit les nuisances sonores

-
Par , France Bleu Hérault

Pendant près de 10 ans, les riverains de la N113 à Lunel-Viel (Hérault) ont dû supporter les bruits du passage des voitures juste à côté de chez eux. Des nuisances sonores provoquées par une chaussée déformée, et qui ont pu être réduites.

Le revêtement de la chaussée de la N113 a été remplacé, ce qui a permis de réduire les nuisances sonores
Le revêtement de la chaussée de la N113 a été remplacé, ce qui a permis de réduire les nuisances sonores © Maxppp - Jean-François Frey

Lunel-Viel, France

Une chaussée affaissée, jusqu’à 28.000 voitures quotidiennes en été, et un bruit insupportable pour les habitants. À Lunel-Viel, pendant près de 10 ans, les riverains qui habitent proche de la N113 ont vécu l'enfer. À cause du sol endommagé, le passage de chaque voiture produisait l'équivalent du bruit d'un train.

Le dossier a traîné sans que la mairie ne puisse intervenir pour réparer la chaussée du fait de difficultés administratives et légales. Depuis deux ans, le problème a pu être réglé, et les riverains ont retrouvé un peu de calme.

Repenser la ville

Les travaux de réfection de la route ont finalement pu être réalisés à la fin de l'année 2017. Le tout nouveau revêtement installé a grandement réduit l'impact sonore sur le voisinage. Fabien Fenoy, premier adjoint au maire de Lunel-Viel, défend lui une nouvelle conception de la ville, pour réduire réellement les nuisances sonores des habitants. 

"Pour moi, la lutte anti-bruit, ce n'est pas de mettre un mur anti-bruit quand on a fait une route en plein milieu des habitations, ou de changer le revêtement, explique-t-il. Il va peut-être falloir penser à faire évoluer la façon dont on construit, avec ces axes qui passent en plein milieu des villages aujourd'hui. On mélange complètement l'emploi de la voiture avec ces quartiers résidentiels qui s'étalent partout. Mais il faut qu'on arrive à changer de modèle urbain, à envisager de laisser la voiture à l'entrée des quartiers." 

"Il va falloir choisir entre le confort de ne pas marcher du tout, et celui de ne pas avoir de bruit dans notre existence."

Avant que les travaux ne puissent être réalisés, Fabrice Fenoy, a ressenti chez ses administrés une vraie détresse liée au bruit. "Ils venaient me parler dans la rue de ce problème. Ça paraît trivial, mais c'est précisément pour ça que c'est insupportable. C'est très dur quand vous avez pendant toute une journée des "bam-bam" sous votre fenêtre à chaque fois qu'une voiture passe. Ça pollue vraiment l'existence."

Le conseil départemental de l'Hérault se mobilise face au bruit provoqué par la circulation automobile. Un plan d'action de prévention et de réduction du bruit dans l’environnement a été élaboré. Jusqu'au mois de décembre, tous ceux qui le souhaitent peuvent participer à une consultation sur internet pour donner leur avis sur ce plan départemental

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu