Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

À Marseille, le Printemps du Sport Solidaire pour gommer les différences

-
Par , France Bleu Provence

La première édition du Printemps du Sport Solidaire a réuni à Marseille au Stade des Olives, 185 élèves du 13e arrondissement, porteurs ou non de handicap. Une olympiade sportive pour dépasser la barrière de la différence.

185 enfants réunis pour le Printemps du Sport Solidaire, projet porté par Point Sud et co-financé par le bailleur social 13 Habitat
185 enfants réunis pour le Printemps du Sport Solidaire, projet porté par Point Sud et co-financé par le bailleur social 13 Habitat - Groupe SOS

Marseille, France

Ils étaient 185 enfants réunis ce lundi au stade des Olives, dans le 13e à Marseille pour la première édition du Printemps du Sport Solidaire. Des écoles primaires de La Rose La Garde, Val Plan, Les Olives, Rose Place,  Croix Rouge Campagne, et également les Aygalades (15e), incluant des classes ULIS ( unités localisées pour l'inclusion scolaire)  participaient à cette olympiade sportive. Des enfants porteurs ou non de handicap, tous ensemble. Un programme autour de l'inclusion et du vivre ensemble co-financé par le bailleur social 13 Habitat et porté par Point Sud, du groupe SOS. "L’acceptation de la différence par le sport, c'est notre objectif depuis 20 ans" précise le Directeur de Point Sud Eric Dravet "en fait le principe c'est de faire en sorte que les enfants en situation de handicap psychique ou mental vivent un temps de pratique partagée avec les autres élèves de classe ordinaire". 

Dépasser la différence à travers le sport

Sur le terrain de sport, des équipes composées d'enfants, porteurs de handicap ou non, sont réparties sur les différents ateliers et tournent à chaque coup de "corne" donné par les éducateurs. Des jeux, des rires et de l’entraide entre ces élèves. "Ils doivent faire exactement le même parcours en se mettant en situation de handicap, le but du jeu est qu'ils s'entraident et qu'ils arrivent à le faire tous ensemble" et pour un des éducateurs, Tomy, 25 ans, cela fonctionne "Ils comprennent les difficultés au quotidien de leurs copains issus des classes ULIS. Et ils ne font plus de différence".

Parmi les ateliers proposés aux enfants, celui du "Parachute", le principe du Sport Solidaire est toujours le même: les enfants doivent s'entraider pour y arriver - Radio France
Parmi les ateliers proposés aux enfants, celui du "Parachute", le principe du Sport Solidaire est toujours le même: les enfants doivent s'entraider pour y arriver © Radio France - Corrine Blotin
Choix de la station

France Bleu