Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

A Metz, des adolescentes initiées au rap pendant une semaine

jeudi 1 novembre 2018 à 12:31 Par Victorien Willaume, France Bleu Lorraine Nord

Depuis ce lundi et jusqu'à vendredi, des adolescentes suivent un atelier d'initiation au rap à la Boite à musique, à Metz. Elles sont accompagnées par deux rappeurs pour écrire les textes, faire la musique, et ensuite enregistrer les chansons en studio.

Les huit adolescentes ont 5 jours pour enregistrer plusieurs chansons aidés par deux rappeurs.
Les huit adolescentes ont 5 jours pour enregistrer plusieurs chansons aidés par deux rappeurs. © Radio France - Victorien Willaume

Metz, France

Huit adolescentes suivent un atelier d'initiation au rap à la salle la Boite à musique, à Metz, depuis ce lundi et jusqu'à vendredi. Elles ont entre 16 ans et 18 ans, et viennent de plusieurs quartiers de Metz, notamment celui de Borny. Elles sont accompagnées par deux rappeurs qui font partie de l'association Le Fond de la classe. 

L'aide concerne l'écriture des textes, la musique de fond ("l'instru"), et surtout la technique pour rapper, et ensuite l'enregistrement en studio. 

Dénoncer le sexisme et le machisme du rap 

Gaëlle Todeschini est animatrice de territoire pour l'association La Passerelle à Metz Borny. Elle est l'une des organisatrices du projet : "On a décidé de monter cette action pour dénoncer le sexisme et le machisme dans le rap, pour permettre à des filles des quartiers, d'accéder à une première marche de la pratique musicale. Et les filles qui sont inscrites à cette atelier pourront continuer par la suite, et avoir un accompagnement de la BAM, si elles le souhaitent.", explique-t-elle.

Immersion dans cet atelier rap à la Boîte à Musique de Metz

Pour écrire, les filles se réunissent, et trouvent un thème et une histoire à raconter. Raja est l'une des participantes : "La personne dont on parle dans l'une des chansons dépense beaucoup d'argent, elle attire les regards. En fait c'est devenue une peste à cause de l'argent.", détaille la lycéenne.

Et ce n'est pas si dur de trouver des idées pour les filles parce qu'elles connaissent très bien le monde du rap. Un monde dans lequel elles veulent d'ailleurs prendre un peu plus de place, comme l'explique Linda : "Il y a très peu de femmes dans le rap, et il y a surtout beaucoup de machos. Ils parlent mal des femmes, et j'aimerais bien aussi faire changer les choses là-dessus.", expose-t-elle.

Un album enregistré.... et peut-être un concert en mars

Pour assister les filles, quoi de mieux qu'un vrai rappeur. Thomas Léger fait partie de l'association Le Fond de la classe. Il encadre l'atelier. "C'est une musique qu'elles écoutent, et du coup cet atelier leur permet de comprendre comment on fabrique cette musique. Et ça fait aussi ressortir plein de choses chez elles, donc c'est intéressant.", assure-t-il.

A la fin de la semaine les filles vont enregistrer un album de quelques chansons, mais qui ne sera pas diffusé sur Internet. Et au mois de mars, si elles se sentent prêtes, elle feront la première partie d'un artiste, à la Boîte à musique.