Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Journée internationale des droits des femmes, le 8 mars

A Mondeville, la rue Pierre Curie devient la rue Marie et Pierre Curie

A l'occasion de la journée internationale des droits des femmes ce lundi 8 mars, la mairie de Mondeville renomme sa rue Pierre Curie en rue Marie et Pierre Curie. Une manière de rétablir une vérité historique et de donner plus de visibilité aux femmes dans l'espace public.

Le panneau de la rue a été changé. Avant seul le physicien Pierre Curie était mis en avant.
Le panneau de la rue a été changé. Avant seul le physicien Pierre Curie était mis en avant. © Radio France - Benjamin Recouvreur

En moyenne en France, 2% des noms de rues sont portées par des femmes. Mondeville, près de Caen, ne fait pas exception. Sur 62 rues mettant en avant des personnalités, seules quatre portent le nom de femmes. La ville a donc décidé de lutter contre cette invisibilisation en nommant ou renommant des rues, notamment à l'occasion de la journée internationale des droits des femmes du 8 mars. 

Ainsi, la rue Pierre Curie devient le rue Marie et Pierre Curie. "On ne fait que rétablir l'histoire !", explique la maire Hélène Burgat. Surtout quand on sait que Marie Curie a reçu deux prix Nobel, quand son mari n'en a eu qu'un, qu'il partage d'ailleurs avec elle. 

Les habitants saluent cette initiative. "Il y a beaucoup de femmes qui ont fait beaucoup de choses et qu'on ne connait pas, c'est important de leur redonner la place qu'elles ont occupé dans l'histoire", pense Hélène, une habitante. "Pour moi ce n'est pas suffisant", explique Anne-Lise, une jeune maman. "Je pense qu'il y aurait des actions plus concrètes à mener sur l'égalité hommes-femmes, dans l'éducation des enfants par exemple", explique-t-elle. 

ECOUTEZ - Le reportage de France Bleu Normandie dans les rues de Mondeville

Un combat symbolique qui prend du temps 

La ville a engagé cette démarche il y a plusieurs années, pour la maire Hélène Burgat, c'est aussi un enjeu éducatif. "C'est important parce qu'on corrige des grandes injustices de l'Histoire. Rendre visible ces personnalités, c'est aussi très pédagogique pour les habitants. Récemment, on a baptisé une nouvelle rue Ada Lovelace, qui est la première femme à avoir élaboré un programme informatique, et les habitants ne la connaissaient pas du tout !" Il y a dix ans, seule une rue portait le nom d'une femme à Mondeville, désormais il y en aura cinq. 

ECOUTEZ - Hélène Burgat, maire de Mondeville

Pas question, en revanche, de débaptiser des noms de rue. Pierre Curie n'a par exemple pas disparu. "On le fait sur des nouvelles rues et ça prend beaucoup du temps, il y en a pas tant que ça. On y arrive progressivement !", précise l'élue. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess