Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

À Montaner, une antenne relais va s'installer près d'un lotissement, les habitants se mobilisent

-
Par , France Bleu Béarn

Émotion à Montaner. Une antenne relais de téléphonie mobile doit être installée à proximité d'un lotissement, les habitants se sont constitués en association pour tenter de faire déplacer l'antenne.

La banderole du collectif des riverains accrochée sur l'antenne encore à terre
La banderole du collectif des riverains accrochée sur l'antenne encore à terre - Alban Lagahe

Montaner, France

La surprise a été complète pour les habitants de ce lotissement et pour cause : l'antenne relais que le groupe Free veut installer ne se trouve pas sur la commune de Montaner, mais à l'extrême limite de la commune voisine : Casteide-Doat. C'est donc le conseil municipal de Casteide-Doat qui a donné son feu vert. La commune de Montaner avait été informée du projet, mais très vaguement, les travaux ne devaient débuter qu'en juillet, en réalité ils ont débuté bien avant, ils sont déjà très avancés. L'antenne de 36 mètres de haut se dressera à environ 90 mètres des maisons de Montaner. 

le pylône est encore au sol, mais il est bien là - Aucun(e)
le pylône est encore au sol, mais il est bien là - alban Lagahe

Les riverains veulent favoriser la concertation

Les riverains ont tenté de contacter l'opérateur Free, la municipalité de Casteide-Doat. Ils ont écrit à la préfecture, à l'agence de sécurité sanitaire de l'environnement. Ils sont bien conscients que l'antenne sera en place avant l'aboutissement des procédures et que les indemnisations seraient une bien maigre consolation. 

alban Lagahe, le président de l'association des riverains contre l'antenne relais

C'est pile-poil à la limite de notre village et bien près de notre lotissement qui compte une vingtaine de maisons. Plutôt que d'avoir à porter plainte, se faire indemniser pour dommages visuels et autres, on préfère économiser l'argent pour qu'il nous la déplace, c'est histoire de quelques centaines de mètres de fils électriques enterrés. L’antenne, elle, va y rester longtemps, ça vaut la peine de bien la placer.