Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

À Montauban, le toit menace de s'effondrer, l'église Saint-Jacques fermée au public

-
Par , France Bleu Occitanie

En face du musée Ingres-Bourdelle dans le centre-ville de Montauban, l'église Saint-Jacques est depuis ce lundi 19 avril fermée au public. La mairie a préféré appliquer le principe de précaution après avoir constaté la nouvelle détérioration de la toiture malgré des premiers travaux.

Les premières dégradations de la toiture avaient été constatées en 2016.
Les premières dégradations de la toiture avaient été constatées en 2016. - Google Street View

L'église Saint-Jacques, vestige médiéval et monument emblématique du patrimoine de Montauban est fermée au public car la toiture de la nef et du chœur se dégradent à vitesse grand V. Des travaux de réfection de cette dernière seront prochainement engagés. 

En 2016, suite à un diagnostic sanitaire de l'architecte en chef des monuments historiques, des désordres importants de la charpente de l’église, reconstruite au XVIIe siècle, étaient révélés. Des travaux d'urgence ont tenté de solidifier la charpente provisoirement pour continuer à accueillir le public. Mais fin mars 2021, une visite de contrôle de l'architecte des Bâtiments de France mettait à jour de nouveaux dégâts au niveau de la charpente.

La Ville procédera prochainement à des travaux de réfection complète de la toiture de la nef dans le cadre d’une procédure d’urgence pour un montant estimé à 640.000 euros. Ces travaux seront confiés à des entreprises habilitées à intervenir sur des édifices classés, et menés sous la direction d’un architecte des monuments historiques.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess