Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

EHPAD et retraités font cause commune à Montpellier, 3 000 personnes dans la rue

-
Par , France Bleu Hérault

Personnels des EHPAD et retraités se sont retrouvés pour manifester dans les rues de Montpellier (Hérault) ce jeudi. Ils étaient 3 000 à défiler pour réclamer qui du personnel en plus, qui des pensions décentes.

Retraités et employés des EHPAD ont marché ensemble.
Retraités et employés des EHPAD ont marché ensemble. © Radio France - Elena Louazon

Montpellier, France

Trois mille personnes ont défilé du Peyrou jusqu'à la préfecture. L'intersyndicale des retraités avait décidé de se joindre à la manifestation des personnels des EHPAD ce jeudi à Montpellier. 

Cortège commun

Dans le cortège, la hausse de la Cotisation Sociale Généralisée en janvier 2018 ne passe pas. "J'ai travaillé pendant plus de 42 ans, j'ai cotisé. Il n'y a aucune raison qu'on me retire ce que j'ai gagné, s'agace Bernard, retraité de la fonction publique. Ou alors qu'on donne ma CSG au EHPAD : ils manifestent avec nous et je suis entièrement d'accord avec leurs revendications."

Il y a beaucoup de retraités qui ne vivent pas dignement actuellement. Madeleine, retraitée

A quelques mètres de là,  Madeleine souffle : "La _retraite est un salaire différé_. On a travaillé toute notre vie pour obtenir une pension décente et aujourd’hui on nous traite de privilégiés ? Mais quelle honte !"

Les personnels des EHPAD protestaient eux contre le manque de moyen. Marie Eschel Breiner, directrice de la maison de retraite de l'Orthus à Claret, était venue avec ses employés. "Avec les moyens qu'on m'alloue, j'ai de quoi accorder une demi-heure de présence individualisée à chaque résident", regrette la directrice. 

On les met plus au lit, on les jette !

"On les met plus au lit, on les jette, complète Corinne Furman, aide-siognante à l'EHPAD Les Aiguerelles à Mauguio. On a l’impression de les maltraiter."

500 personnes ont également marché à Béziers, selon des estimations de la CGT.  A Montpellier, des étudiants ont rejoint le cortège

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu