Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

À Montpellier, un congrès de professionnels pour lutter contre les discriminations à l'encontre des personnes LGBT

-
Par , France Bleu Hérault

Entre crainte des discriminations et invisibilité, dur d'être lesbienne, gay, bi ou transgenre (LGBT) au travail. Pour remédier à cette situation, une association héraultaise a organisé à Montpellier le tout premier congrès professionnel de France dédié à la question de l'homophobie au travail.

Les entreprises Dell et Barilla sont venues présenter leur politique d'inclusion des personnes LGBT
Les entreprises Dell et Barilla sont venues présenter leur politique d'inclusion des personnes LGBT © Radio France - Elena Louazon

Montpellier, France

"C'est monté petit à petit. Au début c'était des blagues. Mes collègues disaient "Je ne veux pas me retrouver seul aux toilettes avec lui". Puis ça a été des congés refusés, des invitations d'entreprise où je ne n'avais pas le droit de venir accompagné. Ça a été très violent pour moi : j'avais l'impression de rogner une partie de moi." Près de 10 ans après, Antoine reste amer. Salarié dans le BTP, il a souffert pendant plusieurs années de harcèlement lié à son homosexualité. Pour en sortir, il a dû monter sa propre entreprise. Il a décidé de venir témoigner au congrès LGBT professionnel afin que cela ne se reproduise plus.

Le premier congrès organisé par des professionnels

Pour cette première française, l'association ABC Trajectoire a réuni associations, multinationales, petites entreprises et particuliers pour réfléchir, ensemble, à la manière d'inclure au mieux les salariés LGBT dans les entreprises. 

Durant la journée, les débats s'enchaînent, mais aussi la présentation d'outils plus concrets. ABC Trajectoire a préparé un guide d'une quarantaine de pages pour aider les employeurs à créer un espace de travail accueillant. L'association de professionnels LGBT L'autre cercle présente un questionnaire à destination des salariés et des patrons pour auto-évaluer l'hostilité au sein de l'entreprise.

Le but de ces échanges : partager les bonnes idées et inciter les patrons à prendre la température au sein de leur entreprise.

Des grandes entreprises venues présenter leurs actions

Pouvez-vous mettre sur votre bureau la photo de votre conjoint(e) sans crainte de remarques de la part de vos collègues ou de votre hiérarchies ? Pouvez-vous librement raconter votre week-end à la machine à café ? Des questions qui peuvent paraître anodines, mais qui sont de véritables dilemmes pour les personnes LGBT. 

"C'est un test qu'on peut faire assez facilement et qui permet de voir le degrés d'inclusion de son entreprise", précise Hugues Chabannes, le président d'ABC Trajectoire. Également membre du groupe de travail LGBT de Dell, il est venu exposer la stratégie du groupe. "On essaie de faire des modules de sensibilisation aux thématiques LGBT, les problématiques de discriminations, de différence, comment les régler. Ça amène de vraies discussions en interne. On est assez fiers, on a vu des changements de mentalités, aujourd'hui c'est des sujets dont on peut parler."

Les représentants de Barilla en France étaient eux aussi présents. En 2013, le PDG italien du groupe s'était publiquement opposé à la présence de couples de même sexe dans ses publicités. Après l'énorme scandale, l'entreprise a entrepris un revirement radical. Désormais les salariés LGBT du groupe sont protégés par le règlement interne : ils peuvent désormais bénéficier des mêmes avantages d'entreprise que les couples hétérosexuels, et faire inscrire leur partenaire sur la mutuelle professionnelle. En parallèle, l'ensemble des salariés suit des formations sur les discriminations en entreprise.

Lutter contre les discriminations insidieuses

Pour les personnes LGBT, l'un des principaux obstacle, c'est l'invisibilité : trois personnes LGBT sur quatre évitent de parler de leur vie privée au travail, d'après une étude menée par le Défenseur des droits et l'IFOP en 2017. "C'est la roulette russe, on ne sait jamais comment vont réagir les personnes en face, alors on préfère ne pas le dire", regrette Jean-Loup Thévenot, dirigeant d'une PME à Perpignan, et membre de l'association LGBT 66. 

Selon la même étude, 15% des personnes LGBT ont déjà fait croire qu'elles étaient hétérosexuelles. 

"Je voyais que lorsqu'on abordait le sujet de l'homosexualité, mes collègues et responsables de l'époque n'étaient pas du tout prêts à en entendre parler. J'ai vécu ça comme une agression, je me suis dit qu'il fallait que je me protège et que je protège ma carrière, en restant vague sur l'identité de mon conjoint", se rappelle Antoine, qui a très mal vécu cette invisibilisation forcée

"Je n'ai pas honte de mon homosexualité, c'est une partie intégrante de moi."

"Quand on me demandait comment elle s'appelait, j'éludais volontairement. Il m'est arrivé -et je l'ai très mal vécu- de donner un prénom mixte, comme Camille ou Pascal(e)", poursuit Antoine. 

Cette invisiblisation est la conséquence de discriminations concrètes. Pour faire pression sur lui, le boss d'Antoine l'a menacé d'annoncer son homosexualité à ses collègues. Obligé de le dire, il est rapidement devenu la cible de moqueries et de harcèlement.  

Pour cette raison, un à deux millions de personnes cacheraient leur orientation sexuelle sur leur lieu de travail en France. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu