Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A Nancy, bientôt un premier centre de suivi pour des auteurs de violences conjugales

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

La ministre déléguée à l'Egalité femmes/hommes annonce ce mardi la création en France de seize premiers centres de suivi et de prise en charge des auteurs de violences conjugales. Nancy figure dans cette liste.

Partout en France, des mobilisations se sont organisées pour alerter sur les violences conjugales
Partout en France, des mobilisations se sont organisées pour alerter sur les violences conjugales © Radio France - Philippe Thomain

"Seize premiers centres de suivi et de prise en charge des auteurs de violences conjugales verront le jour", annonce ce mardi 27 octobre, la ministre déléguée à l'Egalité femmes/hommes, Elisabeth Moreno. La ville de Nancy figure dans cette liste, avec Strasbourg dans le Grand Est. 

Une mesure pour "protéger les femmes" et "éviter la récidive", a expliqué a ministre sur LCI en annonçant l'ouverture des 16 centres "d'ici la fin de l'année".

"Ces personnes sont prises en charge d'un point de vue psychologique, d'un point de vue médical, et on les aide ensuite dans la réinsertion professionnelle", a indiqué la ministre, précisant que l'accompagnement regroupe médecins, psychologues mais aussi un suivi par la justice.

Ouverture d'ici la fin de l'année à Nancy

En tout, 30 structures seront ouvertes d'ici fin 2021, rappelle dans un communiqué le ministère chargé de l'Egalité entre les femmes et les hommes.

Après un premier appel à projets lancé en juillet, les 16 premiers projets menés par des groupements d'associations sont : Arras, Aurillac, Avignon/Hyères, Besançon, Creil, Fort-de-France, Limoges, Lorient, Magny-le-Hongre (Seine-et-Marne), Montpellier, Nancy, Rouen, Saint-Paul (La Réunion), Strasbourg, Tours, ainsi qu'en Guyane.

Conformément aux engagements du "Grenelle", les centres sont cofinancés à 70% par l'État et à 30% par des collectivités et partenaires privés. Le budget, près de 800.000 euros  pour 2020 et 4 millions en 2021, précise le ministère à l'AFP.
 

Les victimes de violences peuvent appeler le 39 19, numéro gratuit et anonyme

Selon les données officielles, plus de 210.000 femmes subissent des violences conjugales chaque année en France. En 2019, 146 ont été tuées par leur compagnon ou ex-conjoint.
En cas de danger, les victimes peuvent appeler le 17 mais également le 39 19, numéro gratuit et anonyme.
 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess