Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

A Nantes, les plaques du Mémorial de l'abolition de l'esclavage ont été détournées

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu

Les plaques du Mémorial de l'abolition de l'esclavage de Nantes ont été détournées dans la nuit de dimanche à lundi. Certains noms de navires négriers ont été remplacés par des plaques portant la mention "inconnu" et faisant référence aux migrants morts dans leur périple.

Quelques-unes des plaques du Mémorial détournées. Dessous, se trouve le nom d'un navire négrier.
Quelques-unes des plaques du Mémorial détournées. Dessous, se trouve le nom d'un navire négrier. © Radio France - Pascale Boucherie

Nantes, France

Les plaques du Mémorial de l'abolition de l'esclavage de Nantes ont été détournées dans la nuit de dimanche à lundi. Certains noms de navires négriers ont été remplacés par des plaques portant la mention "inconnu" et faisant référence aux migrants décédés au cours  de leur périple.

"Inconnu, trois mois, mort de malnutrition et de fièvre dans un bateau trouvé mort le 18 janvier 2018" ou encore "Inconnue, morte abattue par des gardes-frontières, trouvé morte le 11 aout 2017." Certaines plaques de verre portent des noms de disparus suite à un naufrage comme : "Mohamed Assoumani" mais aussi "Lawend Shamal, trois ans, noyé en mer noire en 2017", elles ont été collées dans la nuit de samedi à dimanche sur la promenade du Mémorial de l'abolition de l'esclavage par-dessus le nom de navires négriers.

"Eveiller les consciences, c'est le rôle du Mémorial" 

Une action qui attire l'oeil des passants quai de la Fosse et que salue "Isabelle", c'est un nom d'emprunt, elle n'est pas là par hasard :

Je voulais prendre des photos et voir toutes les personnes qui sont décédées, c'est important pour se souvenir d'elles"

Une action qu'approuve aussi Octave Cestor, c'est l'homme qui a eu l'idée du Mémorial à Nantes.

J'y adhère, car il se passe encore des choses inacceptables dans notre société et éveiller les consciences c'est le rôle du Mémorial"

Octave Cestor qui se bat aujourd'hui pour que les vélos cessent de rouler sur le Mémorial et que les voitures ne garent plus dessus.

Octave Cestor, initiateur à Nantes du Mémorial de l'abolition de l'esclavage. - Radio France
Octave Cestor, initiateur à Nantes du Mémorial de l'abolition de l'esclavage. © Radio France - Pascale Boucherie

Ce détournement de plaques en rappelle un autre explique "Catherine" là encore c'est un nom d'emprunt :

Ça me rappelle lorsque les noms des rues avaient été recouverts par du tag "esclavagiste"

Et parmi les noms de rue pointés du doigt par les militants, figurent Dobrée, Kervégan, et Duguay-Trouin.  

La position de la mairie

La mairie de Nantes fait savoir qu'elle va laisser les nouvelles plaques quelques jours et qu'elle finira par les enlever. 

Ça ne dégrade pas le monument, ça fait écho à ce pourquoi il a été édifié, mais elles n'ont pas vocation à se substituer aux autres plaques du Mémorial" - Aïcha Bassal, adjointe à la mairie de Nantes en charge de la lutte contre les discriminations

Action revendiquée

L'action de détournement des plaques a été revendiquée par un collectif qui se fait appeler "collectif baudroie" et qui diffuse ce communiqué :