Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉO - Hommage niçois à 91 migrants morts dans un naufrage en Méditerranée

-
Par , France Bleu Azur, France Bleu

Plus de 250 personnes ont commémoré ce samedi 13 février le naufrage d'un canot pneumatique au large de la Libye, il y a un an. Un rassemblement pour "rendre leur dignité d'hommes" aux 91 personnes qui ont péri.

Près de 250 personnes se sont rassemblées, place Massena puis sur la plage.
Près de 250 personnes se sont rassemblées, place Massena puis sur la plage. © Radio France - Adèle Bossard

Les 250 manifestants réunis ce samedi après-midi à Nice (Alpes-Maritimes) ont brandi les 91 photos des migrants morts dans le naufrage d'un canot pneumatique au large de la Libye le 9 février 2020. "Un naufrage de la honte", selon Solidarité Migrants Collectif 06, ou Somico 06, qui a organisé ce rassemblement.

Les photos des visages des victimes ont d'abord été exposées place Massena, puis le cortège s'est dirigé vers la plage où leurs noms ont été prononcés un par un, puis 91 fleurs ont été jetées à l'eau. "J'ai la larme à l’œil, confie Charlotte, 21 ans, qui travaille dans une association d'aide aux étrangers. Alors qu'avec toutes les histoires que j'entends, je n'ai plus la larme à l’œil normalement. Mais de prononcer le nom de la personne qui est morte, ça m'a remis un électrochoc."

"Ça me révolte, poursuit Marielle, en regardant vers l'horizon. Depuis quelques années, plus de 20.000 personnes sont mortes comme ça, dans la mer devant laquelle on est." Et l'objectif de cet hommage est justement de mettre un nom, un visage, derrière les chiffres. "Ces chiffres servent à faire peur quand on parle d'invasion, alors que ce sont des êtres humains qui se déplacent pour leur survie, explique Vincent. Ils viennent en Europe chercher une vie meilleure et on les laisse mourir en mer. Donc on est là pour leur donner un visage et rappeler à la population et à nos décideurs que la situation persiste, et que nous voulons qu'elle cesse"

"On essaie de leur rendre leur dignité d'hommes, résume Cathy Lipszyc, qui vient en aide aux mineurs isolés avec l'association Tous Citoyens. Ces naufrages sont inadmissibles et inhumains. Et ils n'empêchent pas les gens qui ont besoin de quitter leur pays de le faire. Et ce n'est pas l'accueil que nous devons leur réserver." Le collectif à l'origine du rassemblement, Somico 06, souhaite désormais commémorer ce naufrage tous les ans, au début du mois de février.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix
Choix de la station

À venir dansDanssecondess