Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Municipales à Nîmes : des parents exigent la piétonnisation autour des écoles Capouchiné

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Depuis le début de l'année scolaire, deux accidents ont eu lieu aux abords des écoles Capouchiné, au sud de Nîmes. Les parents d'élèves demandent la piétonnisation de la zone. À l'approche des élections municipales, le candidat écologiste Daniel Richard promet d'y interdire la voiture.

Les voitures entravent les trottoirs, devant l'école maternelle Capouchiné
Les voitures entravent les trottoirs, devant l'école maternelle Capouchiné © Radio France - Sarah Nedjar

Nîmes, France

Le stationnement est anarchique devant l'école maternelle Capouchiné. Ce mardi, comme tous les jours à l'heure du déjeuner, les parents marchent sur la chaussée, les trottoirs étant investis par des voitures garées sauvagement. Un petit garçon rejoint d'ailleurs sa mère, qui lui fait signe : l'enfant manque de se faire renverser par une voiture, qui remontait la ruelle en marche arrière en quête d'une place. Marion a sauvé l'enfant en le rattrapant par la manche de sa doudoune. "Ça vous impressionne, ça ? Ici, ça ne nous étonne plus. On risque l'accident tous les jours." 

"Cette école ressemble à un drive."

Depuis maintenant deux ans, l'association de parents d'élèves du groupe élémentaire Capouchiné exige la piétonnisation autour de l'école. Lauriane Gibert a d'ailleurs écrit plusieurs courriers à la mairie de Nîmes. "Rien n'a été fait !", déplore la jeune maman. "Notre dernière chance, c'est de faire pression aux prochaines élections municipales." Et d'ajouter, excédée : "Cette école ressemble de plus en plus à un drive."

À l'instar d'Anne Hidalgo à Paris, le candidat écologiste à la mairie de Nîmes Daniel Richard promet de piétonniser les abords de toutes les écoles élémentaires nîmoises en cas de victoire. "En plus de la sécurité routière, il s'agit d'une mesure d'hygiène. Quand les parents attendent, les moteurs tournent. C'est un microcosme de pollution, autour des êtres les plus vulnérables." 

Sécurité, écologie... Peu importe l'argument électoral pour les parents d'élèves : deux enfants ont été renversés depuis la rentrée scolaire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu