Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

À Nîmes, une initiation au MMA contre les violences faites aux femmes

-
Par , France Bleu Gard Lozère, France Bleu

Le club American Boxing Club Cheminot Nimois a accueilli 30 femmes gratuitement pour un cours de MMA ce samedi, dans le cadre d'une journée de sensibilisation contre la violence faite aux femmes.

(Image d'illustration)
(Image d'illustration) © Maxppp - Hans Gutknecht

Nîmes, France

D'abord, il faut commencer par les bases. Apprendre à chauffer ses articulations, reprendre conscience de son corps. Et puis c'est le moment d'apprendre à le protéger. Au dépôt SNCF de Nîmes se trouve une petite salle de boxe, discrète, mais pleine à craquer. Des femmes de tout âges y découvrent le MMA, une discipline mêlant tous les arts martiaux et nouvellement légalisée en France. 

"C'est génial. Je me suis défoulée !" sourit Gabrielle. La jeune femme de 29 ans est fine et tonique : elle pratique régulièrement des sports de combat. Pourtant, le MMA reste une découverte pour cette jeune maman."Ici tous les coups sont permis, même les frappes au sol. Pourtant ça reste un cours bienveillant. On nous apprend surtout à connaître notre force, et déjouer celle des autres. On se sent peut-être un peu plus boostée dans la rue, après ça." 

C'est d'ailleurs l'objectif de la séance du jour, placée sous le signe du respect de l'intégrité physique des femmes. Le coach, Serge Eloffe, en a fait son combat depuis plusieurs décennies. "Je ne pensais pas qu'il y aurait autant de monde !" sourit le professionnel. "C'est important de connaître son potentiel. Toutes les femmes doivent connaître leur force. J'enseigne et pratique depuis 30 ans ! Je peux vous dire qu'elles sont les égales des hommes." 

Et d'accompagner une trentaine de femmes qui, essoufflées, quittent le tatami. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu