Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

A Niort, l'équipement de la police municipale avec des lanceurs de balles de défense fait débat

-
Par , France Bleu Poitou

C'est une décision qui fait beaucoup réagir à Niort, dans les Deux-Sèvres. Celle annoncée lundi dernier en conseil municipal d'équiper les policiers municipaux avec des lanceurs de balles de défense, les LBD.

A Niort, un montant de plus de 12.000 euros est débloqué pour acheter des lanceurs de balles de défense pour équiper la police municipale
A Niort, un montant de plus de 12.000 euros est débloqué pour acheter des lanceurs de balles de défense pour équiper la police municipale © Maxppp -

Niort, France

La police municipale de Niort va donc avoir un nouvel équipement : des lanceurs de balles de défense (LBD) ou flash-balls. Un achat de plus de 12.000 euros abordé en conseil municipal lundi. Depuis la décision fait réagir. 

Cette nouvelle doctrine ne fera que générer de la violence

Dans un communiqué intitulé "Le maire de Niort chasse sur les terres de la droite extrême", la CGT des Deux-Sèvres estime que "rien ne justifie cette décision et personne ne sera dupe ! Il s’agit de cultiver un filon électoral à la mode dans le cadre de la campagne municipale en cours. Cette nouvelle doctrine ne fera que générer de la violence".

La CGT de la Ville a écrit une lettre ouverte au maire de Niort Jérôme Baloge où l'on peut lire : "Ainsi sans consultation des instances représentatives du personnel toute délibération est entachée d’illégalité. Vous n’êtes pas sans savoir que nos collègues de la police municipale n’ont aucun pouvoir d’enquête et de poursuite du grand banditisme, vous les mettez donc délibérément en danger en actant l’achat de telles armes".

L'opposition municipale aussi s'inquiète. "C'est un équipement qui fait débat aujourd'hui en France", fait remarquer la socialiste Elodie Truong. "En août 2019, des médecins ont alerté publiquement sur les blessures occasionnées par les lanceurs de balles de défense. Ils en ont relevé 4000"

On ne peut pas laisser la police juste avec un sifflet

Pour le maire centriste de Niort Jérôme Baloge, "on ne peut pas laisser la police juste avec un sifflet. La société change, il y a des réalités qu'il faut bien constater et face auxquelles il faut pouvoir réagir. Les lanceurs de balle permettent à la police de pouvoir se dégager de situations qui peuvent être difficiles". Pour l'élu cela reste exceptionnel et encadré. Seuls les policiers formés pourront s'en servir et les LBD ne seront pas utilisés pendant une patrouille par exemple.

Au-delà de l'équipement technique, Elodie Truong insiste sur la prévention et estime qu'il faut "une action sociale renforcée, appuyer l'action associative qui a été un peu déshabillée ces dernières années et bien sûr il faut des éducateurs spécialisés". Des éducateurs qui ont été demandés par Jérôme Baloge après les violences qui ont secoué le quartier Clou-Bouchet l'été dernier. Mais cela ne dépend pas que de la mairie. "C'est une compétence qui relève principalement du Département donc il faut que l'on articule tout cela. Je pense que l'on est plus très loin d'y arriver et là on aura en effet une chaîne de la sécurité de la prévention à la sanction qui sera complète", explique Jérôme Baloge. 

Le maire de Niort qui a aussi prévu d'équiper la police municipale de motos et d'une équipe cynophile.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu