Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A Niort, les terrasses des cafés et restaurants pourront être étendues "au cas par cas"

-
Par , France Bleu Poitou

Le Premier ministre Jean Castex a confirmé une réouverture des terrasses des cafés et restaurants le 19 mai, sous certaines conditions. A Niort, la Ville va notamment permettre aux professionnels qui le souhaitent d'étendre leurs terrasses, là où c'est possible.

A Niort, la Ville décide à nouveau l’exonération des droits de terrasses pour 2021
A Niort, la Ville décide à nouveau l’exonération des droits de terrasses pour 2021 © Radio France - Noémie Guillotin

C'est un moment attendu par beaucoup. Dans le calendrier du déconfinement, la réouverture des terrasses des cafés et restaurants est programmée le 19 mai. Avec des règles : 50% de la capacité et des tables de six personnes maximum.

A Niort, la Ville veut faciliter la reprise pour ces professionnels "fermés depuis le 29 octobre, c'est très long", rappelle le maire Jérôme Baloge. "Ils pourront avoir de plus grandes terrasses s'ils le souhaitent, autant que la limite de sécurité le permette comme nous l'avions fait l'été dernier. S'ils veulent des parasols ou des auvents ce sera aussi possible. Tout ça se verra au cas par cas", précise-t-il. Des extensions de terrasses qui pourront perdurer au-delà du 30 juin, dernière étape prévue du déconfinement.

Exonération des droits de terrasses reconduite

La Ville reconduit également l'exonération des droits de terrasses, comme l'an dernier. L'équivalent d'environ 240.000 euros. Cela vaut aussi pour tout ce qui occupe l'espace public comme les kakemonos ou les chevalets.

Jérôme Baloge pour qui il y a "un enjeu de relance économique et de relance de la convivialité". Le maire de Niort espère bien pouvoir à nouveau proposer des apéros du mardi cet été. En revanche, pour le 14 juillet "c'est inenvisageable dans l'état actuel".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess