Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A Notre-Dame d'Avesnières à Laval, moins de fidèles que d'habitude à la messe mais la jauge est dépassée

-
Par , France Bleu Mayenne

La jauge de 30 personnes dans un lieu de culte doit être revue par le gouvernement. Le Conseil d'Etat lui donne trois jours à partir de ce dimanche 29 novembre. En attendant, les messes ont repris ce week-end avec cette limitation, elle a été dépassée dans la grande basilique d'Avesnières à Laval.

La basilique Notre-Dame d'Avesnières à Laval a la capacité d'accueillir jusqu'à 1.000 personnes.
La basilique Notre-Dame d'Avesnières à Laval a la capacité d'accueillir jusqu'à 1.000 personnes. © Radio France - Aurore Richard

Trois jours, c'est le délai donné ce dimanche 29 novembre par le Conseil d'Etat au gouvernement pour revoir la jauge de 30 personnes par église, plus largement par lieu de culte. Un plafond "disproportionné" selon le juge des référés. Les messes en tout cas ont repris ce week-end avec cette limitation. 

Le Diocèse de Laval a doublé les offices pour permettre à un peu plus de croyants de venir. Ce dimanche 29 novembre, à la basilique Notre-Dame d'Avesnières à Laval, un grand édifice qui a la capacité d'accueillir jusqu'à 1.000 personnes, la jauge a été dépassée, quasiment doublée

Certains croyants arrivent sur le parvis au dernier moment et un peu perdus. "Est-ce-qu'on peut rentrer ou pas, qu'est-ce-qu'il faut faire ?", questionne par exemple Claude. Il s'inquiète d'être refoulé à la rentrée si la jauge des 30 personnes est atteinte. Finalement, plus de peur que de mal pour ce catholique. Il a pu assister à tout l'office. 

Il n'y avait personne à l'entrée pour compter

C'est le choix du Vicaire de la paroisse la Trinité Avesnières Cordeliers, Don Armand. "Nous, comme prêtres, _nous ne pouvons pas nous permettre de compter et d'exclure certaines personnes_. Ce que je ne sais pas bien, c'est qu'il y aussi quelques familles qui sont là et qui correspondent à une unité. C'est pourquoi, on n'est pas très loin finalement de 30", explique ce Vicaire. 

Ils sont même 55 dans la basilique mais ce n'est pas le plus important pour Jean Baptiste, un croyant. "Cette jauge est absurde. Les distanciations sont respectées parce que les bancs sont bien mis en place. Il y a de la solution hydroalcoolique à l'entrée et les gens sont très responsables. Je me sens en sécurité", estime-t-il. 

Bientôt un tiers d'occupation des églises ? 

Pour rester en sécurité et en même temps, accueillir plus de fidèles, la Conférence des Évêques de France propose d'occuper un tiers de l'espace d'une église.  Elle est d'ailleurs été reçue ce dimanche, à 18 heures par le Premier ministre, Jean Castex, pour discuter d'une nouvelle jauge.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess