Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A Orléans, la police finit par disperser un match de foot non autorisé au stade des Montées

-
Par , France Bleu Orléans, France Bleu

Vendredi après-midi, près de 300 personnes s'étaient donné rendez-vous sur le stade de football des Montées, au sud d'Orléans, pour un match entre les quartiers de la Source et de l'Argonne. La police est finalement intervenue lorsque la tension est montée entre les participants

Le complexe sportif des Montées à Orléans
Le complexe sportif des Montées à Orléans - Capture écran google

Vendredi après-midi, sur le terrain du stade de football des Montées, au sud d'Orléans, plusieurs centaines de jeunes se sont retrouvés pour un match, alors que les rassemblements de plus de 10 personnes et la pratique du football restent interdits en cette période de déconfinement, rappelle la préfecture du Loiret. 

Le rendez-vous avait été lancé sur les réseaux sociaux, pour une rencontre entre des jeunes des quartiers de la Source et de l'Argonne. Selon la préfecture, près de 300 personnes se sont donc retrouvées sur le terrain.

Des tensions entre les participants

La police (municipale et nationale) s'est rendue sur place, mais a laissé la rencontre se dérouler, dans un premier temps, assure la préfecture. Seulement au bout d'environ une heure de jeu, des tensions seraient apparues entre les participants, incitant les forces de l'ordre à intervenir pour disperser ce rassemblement. Une soixantaine de forces de l'ordre sont intervenues. 

La préfecture du Loiret assure que la dispersion s'est déroulée sans violences, et les différents groupes ont été raccompagnés par les policiers jusqu'aux stations de tram, pour éviter qu'ils ne se retrouvent plus tard. 

Pour le moment, personne n'a été interpellé et il n'y a pas eu de verbalisation. Mais selon l'adjoint au maire d'Orléans, en charge de la sécurité, Olivier Geffroy, l'organisateur de ce match interdit serait en cours d'identification, et la ville pourrait envisager de porter plainte, s'il y a eu des dégradations. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu