Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

À Palavas-les-Flots, le masque obligatoire inquiète certains commerçants

Par

Le port du masque est obligatoire à partir de ce lundi 20 juillet dans les lieux publics clos. Dans les boutiques de bord de mer à Palavas-les-Flots (Hérault), tous les clients n'apprécient pas la mesure qui inquiète aussi certains commerçants.

Une rue commerçante à Palavas-les-Flots Une rue commerçante à Palavas-les-Flots
Une rue commerçante à Palavas-les-Flots © Radio France - Sébastien Garnier

Le chef de l'État avait annoncé que l'obligation de porter un masque entrerait en vigueur le 1er août. Mais cela a été avancé à ce lundi 20 juillet. La mesure concerne tous les lieux publics clos : les commerces, les établissements recevant du public, les marchés couverts, les banques mais aussi les salles de cinéma, les transports en commun, les bars et restaurants où le port du masque était déjà obligatoire. 

Publicité
Logo France Bleu

Comment ce décret est-il apprécié par les vacanciers en bord de mer ?  

Ce dimanche, veille de l'entrée en vigueur du décret, dans les petites boutiques de Palavas-les-Flots, peu de clients étaient masqués. En effet, le masque s’accommode peu avec la tenue de plage. Les touristes qui flânent d'un commerce à l'autre sur les quais, après la baignade ont toujours une bonne raison de ne pas en porter : "Il fait trop chaud, le masque me fait transpirer. J'en ai dans mon sac, s'il le faut, je le sors..." 

Sauf qu'à partir de lundi, si vous n'en portez pas, vous n'entrez pas dans les magasins. Chez certains clients, la mesure passe mal. 

"Je trouve cela très gênant surtout pour les essayages, on ne voit pas le look général quand il manque une partie du visage."

Impact sur le chiffre d'affaire

"On va perdre du chiffre d'affaires, les clients vont moins rentrer. Ils oseront moins toucher et s'ils touchent moins , ils achètent moins" s'inquiètent deux commerçants voisins qui s'attendent à un mois d’août difficile. Amandine Chaine, qui tient la boutique de prêt à porter pour femmes Aquar'elle Studio, pense au contraire que les clients vont jouer le jeu car ils n’auront pas le choix : "Le masque c'est une sécurité, il faut que les gens le comprenne."

loading

La plupart des boutiques ont prévu un  stock de masques  à distribuer aux clients qui ne seront pas équipés. En théorie, si vous n'avez pas de masque vous risquez une amende de 135 euros.  

loading

Ma France : Mieux vivre

Hausse généralisée du coût de la vie, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent ainsi une nouvelle consultation citoyenne intitulée “Mieux vivre”. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres.

Publicité
Logo France Bleu