Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

À Paris, la police tente de faire respecter le couvre-feu à 18 heures

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

La Préfecture de Police de Paris organisait ce samedi 23 janvier plusieurs opérations de contrôles du respect du couvre-feu à 18 heures. France Bleu Paris a pu en suivre une, dans le quartier des Halles, dans le 1er arrondissement.

Un contrôle de respect du couvre-feu, à Paris
Un contrôle de respect du couvre-feu, à Paris © Maxppp - PHOTOPQR/LE PARISIEN/Jean-Baptiste Quentin

La France se vaccine, la France a du mal à faire baisser le nombre de patients Covid-19 hospitalisés, la France est donc toujours soumise à un couvre-feu à 18 heures. Si, en semaine, nombreux sont les citoyens à pouvoir présenter une attestation prouvant qu'ils sont sur le chemin de retour du travail, le week-end, ce n'est pas la même chanson. 

La Préfecture de Police de Paris avait décidé ce samedi 23 janvier, comme tous les jours, de poursuivre les contrôles du respect du couvre-feu. Chaque jour, de nombreux citoyens sont contrôlés par des agents mobilisés, dont ce n'est pas la seule mission. Ce samedi, nous avons pu assister à une opération, dans le quartier des Halles.

"On ne va pas verbaliser quelqu'un à 18h01", attaque d'emblée un membre de la brigade de contact. En effet, au début, les agents demandent simplement aux personnes de rentrer chez elles, puis les contrôles d'attestation débutent. Ce soir-là, tout le monde est en règle, même si ce n'est pas toujours le cas. "Dans l'ensemble, les gens comprennent et sont sympathiques avec nous", glisse un policier. Il faut également souligner que les forces de l'ordre s'évertuent à ne pas faire trop de zèle. 

On sait qu'on est dans une période que certaines personnes vivent mal, ça peut créer des tensions. Dix-huit heures, cela représente une heure difficile à tenir quand on vient faire les soldes et qu'on habite en banlieue par exemple -la commissaire Thorel, de permanence ce samedi soir

Les policiers, eux, terminent après 23 heures, et doivent également assurer les missions de surveillance de la délinquance et de l'ordre public.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess