Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

À Paris, le Carreau du Temple accueille les sans-abris alors que le froid s'installe dans la capitale

-
Par , France Bleu Paris

Avec les températures négatives annoncées ces jours-ci, le froid est bel et bien de retour à Paris. Mis à disposition par la Ville de Paris pour l'association Aurore, le Carreau du Temple accueille des sans abris quotidiennement mais seulement en journée.

Le Carreau du Temple accueille de jour les sans-abris alors que le froid s'installe dans la capitale.
Le Carreau du Temple accueille de jour les sans-abris alors que le froid s'installe dans la capitale. © Maxppp - Bradley de Souza

Les températures sont de plus en plus fraiches ces jours-ci. Comme chaque année, les associations franciliennes aident les sans-abris à se réfugier au chaud, que ce soit dans des centres d'hébergements d'urgence de nuit mais également de jour comme le Carreau du Temple à Paris. Fermé à cause de la crise sanitaire, l'espace est mis à disposition de l'association Aurore par la Ville de Paris. Chaque jour, une centaine de personnes en situation de précarité franchit les portes.

Le froid plus la crise économique, "une double peine"

"C'est un accueil de jour pour les femmes et familles, hébergées à l'hôtel ou en situation de rue. Et nous leur proposons des repas chauds le midi, un espace d'accompagnement de suivi et de soutien social", explique à France Bleu Paris, Nicolas Hue, directeur des activités pour l'association Aurore. "On a également un espace de repos parce que beaucoup de personnes passent des nuits compliquées et ont besoin de se reposer".

Parmi ces personnes, Corinne se remémore ses longues nuits passées dans le froid. "J'allais à Rosa Parks, à Grigny, dès que je trouvais un peu de chaud je m'installais. Je ne supporte vraiment pas le froid, parfois je me disais que ça y est c'était fini, ça aurait pu s'arrêter là". Tous les jours, elle appelle le 115 afin que la Samu puisse lui trouver une place d'hébergement la nuit. Depuis quelques semaines, c'est chose faite, dans un centre d'hébergement d'urgence des Hauts-de-Seine. La journée, elle l'a passe au Carreau du Temple.

Au froid s'ajoute la crise économique que beaucoup ont subi. Ainsi que leur perte de logement. "Malheureusement, on est dans une double peine, entre les personnes qui vivent les conséquences de la crise et les personnes à la rue, c'est évidemment le peu de ressources qu'ils ont et les petits jobs qu'ils pouvaient avoir pendant les vacances et qu'ils n'ont plus. Et puis évidemment l'arrivée du froid. Et ça va s'amplifier dans les jours à venir, ce qui fait que les personnes ont besoin de plus en plus de nous", conclut Nicolas Hue.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess