Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

À Paris, les lycéens manifestent dans le calme et sous la pluie

vendredi 7 décembre 2018 à 15:42 Par Marion Aquilina, France Bleu Paris

Plusieurs centaines de lycéens ont défilé dans les rues parisiennes ce vendredi 7 décembre 2018. Ils sont partis de la place de Stalingrad et ont marché jusqu'à la place de la République. Ils manifestaient contre les réformes du bac et du lycée.

Manifestation des lycéens à Paris le 7 décembre 2018
Manifestation des lycéens à Paris le 7 décembre 2018 © Maxppp - Alexis Sciard

Paris, France

Plus d'un millier de lycéens franciliens se sont donnés rendez-vous sur la place de Stalingrad ce vendredi. Ils ont manifesté pour dénoncer les réformes du bac et du lycée portées par le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer. Des enseignants et des élus ont tenu à être présents pour protéger les élèves d'une éventuelle répression policière.

Les adolescents qui se sont rassemblés ce midi ont chanté pendant une heure et demie dans les rues de Paris, jusqu'à la place de la République. Élie est en classe de première dans un lycée de Montreuil, il explique qu'il redoute les violences policières : "On voit des images de lycéens dans le coma parce qu'ils ont reçu une grenade en pleine tête ou encore éborgnés parce qu'on leur a tiré dessus au Flash-Ball, ce n'est pas tolérable."

Des professeurs ont accompagné les lycéens, c'est le cas de Géraldine Decamps, prof d'histoire géographie dans un lycée du XXe arrondissement de Paris : "On est inquiets pour nos élèves, ce qui se passe en terme de répression, c'est inadmissible. On vient pour montrer qu'il y a des adultes et que la police ne peut pas faire n'importe quoi contre nos jeunes." Des élus franciliens ont aussi pris place dans le cortège pour les mêmes raisons.