Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

À partir de ce mercredi, l'alerte résonnera à 12h15 dans l'Hérault

mercredi 7 novembre 2018 à 5:27 Par Lisa Melia, France Bleu Hérault et France Bleu

On l'entend tous les premiers mercredis du mois à midi : l'alerte qui prévient d'une crise, d'une catastrophe ou d'un attentat. À compter de ce mercredi 7 novembre, dans l'Hérault, elle résonnera à 12h15.

Sirène du RNA, le réseau national d'alerte
Sirène du RNA, le réseau national d'alerte © Maxppp - François Destoc

Hérault, France

Les Français l'entendent depuis 1948 : la sirène du premier mercredi du mois. Après la guerre, en pleine guerre froide, le gouvernement met en place le RNA, le réseau national d'alerte, pour prévenir les population en cas d'attaque aérienne. À la suite des attentats de novembre 2015, le système a été modernisé pour devenir le SAIP, le système d'alerte et d'information des populations.

De nouveaux horaires pour les sirènes

Jusqu'à présent, la sirène résonnait toujours à midi pile, une seule fois. Un son d'une minute et 41 secondes : à l'époque où le système a été inventé, il fallait 20 secondes pour que le son atteigne sa puissance maximale et 21 secondes pour revenir au silence. Les ingénieurs ont décidé que le signal devait durer une minute entière.

Tous les premiers mercredis du mois, il est enclenché pour vérifier qu'il fonctionne correctement. En cas de véritable alerte, il sera déclenché trois fois de suite. Pourquoi décaler le test de 12h à 12h15 ? La modernisation du système d'alerte avec SAIP se traduit notamment par une centralisation du déclenchement de l'alerte : toutes les sirènes sont désormais commandées par un logiciel, qui ne peut pas gérer l'ensemble des départements français. Le territoire a donc été divisé en trois zones : 11h45, 12h et 12h15. L'Hérault fait partie de la troisième zone.

Plusieurs outils d'alerte

La sirène n'est que l'un des outils du SAIP. Le gouvernement avait développé une application mobile, permettant d'envoyer des alertes sur les téléphones portables des citoyens en cas de crises à proximité : attaque terroriste, effondrement d'un barrage, catastrophe naturelle ou industrielle. L'application était disponible depuis le 8 juin 2016, en vue de l'organisation en France de l'Euro de Football 2016. Une application qui a finalement été mise hors service, après des problèmes de fonctionnement. Au mois de mai dernier, le gouvernement a invité les citoyens qui avaient téléchargé l'application à la supprimer : à l'été 2017, seule 900 000 personnes possédaient l'application sur leur téléphone, limitant son intérêt.

À la place, le ministère de l'Intérieur a mis place un compte Twitter pour informer en cas de crise : @Beauvau_Alerte. Les autorités comptent désormais sur les réseaux sociaux pour diffuser les messages de crise.

Les consignes, elles, ne changent pas : en cas de véritable alerte, il faut se mettre à l'abri le plus rapidement possible et calfeutrer les portes et les fenêtres. Il faut également allumer la radio, qui diffusera les consignes de sécurité des autorités, ainsi que des informations sur la situation. Il ne faut surtout pas tenter d'aller chercher ses enfants à l'école, ils seront pris en charge, ni utiliser ou rester dans sa voiture.